Motoplanete

Brough SuperiorLawrence 2021

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Les destins à travers le temps

Roadster

"Votre nom sera un jour commun à tout le monde! " Ainsi s’exclama le général Allenby devant son subordonné, Thomas Edward Lawrence. L’avenir lui donnera raison. Mais ce qu’il ne voyait pas encore, c’est qu’au-delà de sa légendaire épopée militaire, cet amoureux du désert deviendra le plus formidable ambassadeur de la marque Brough Superior. Jusqu’à aujourd’hui, où la légende atteint son apogée avec une moto entièrement dédiée à son nom: la Lawrence.

Brough lui devait bien ça. Avec le temps, les deux noms sont devenus intimement liés. Impossible de parler de l’un sans citer l’autre. Mais contrairement à la " Bert leVack " qui est une série limitée de la S.S. 100, la Lawrence est une moto à part entière. Avec son châssis, sa silhouette, son identité et ses envies.

A nouveau, c’est une superbe machine que nous dévoile l’atelier de Thierry Henriette. Une moto sculptée à même le métal, dessinée par le cœur tant que par les tripes. La beauté n’est qu’une étape, la fonction s’éclipse telle une anecdote.... La Lawrence est au-dessus de ces préceptes.
Rien que son réservoir en carbone est un moment de grâce à lui tout seul. Large comme celui d’un gros cruiser américain, il est surligné d’arêtes étonnamment expressives. Une très belle réalisation venant s’arc-bouter devant un large guidon aux branches ajourées. De quoi avoir les bras assez élargis pour étreindre la route. Pris entre les poignets d’aluminium, le gros compteur semble avoir la force et l’aplomb d’un capitaine de vaisseau.

La Lawrence est propulsée par le twin à 88° commun à toute la gamme. Développant un peu plus de 100 chevaux, il a été conçu pour le plaisir des yeux, des sens, avec cette touche de raffinement analogue aux productions anglaises (mais il est français). Le niveau de finition, les pièces polies, l’exubérance policée de la mécanique ne font qu’attiser la convoitise.
Au cœur de la moto, on ne voit que ce moteur. La marque Brough prend soin de rendre son cadre à la fois très discret et particulièrement noble; il est entièrement fabriqué en titane. La fourche type Fior de la Lawrence lui est spécifique, délaissant le coté ajouré et éthéré de la suspension des autres modèles. Elle est usinée d’une seule pièce dans un bloc d’alu, incluant dans son usinage les supports d’étriers de frein. Les pinces Beringer auront la charge de mordre des disques de 320 mm.

Brough Superior 1000 Lawrence La monte pneumatique avant n’a rien d’extravagant, avec du 120/70 sur une roue de 19 pouces. Ce que l’on trouve sur des trails ou des scramblers. A contrario, le pneu arrière est franchement imposant pour une moto de ce calibre. Un gros 200/55, soit la largeur installée sur les hypersports. Mélange de genre pour ce roadster quelque peu atypique... Le choix des pneus lève les doutes. Ce sont des Michelin Commander, conçus pour les cruisers.

La fourche mais aussi le bras oscillant, les jantes forgées, les platines repose-pieds, les biellettes, et d’autres pièces sont usinés CNC dans l’aluminium. Les garde-boues, eux, sont en carbone. Se présentant comme l’une des motos les plus luxueuses du monde, la Brough Superior Lawrence est blindée de matériaux nobles. Les seuls bouts de plastique que vous trouverez sur elle, ce sont les connecteurs et la gaine des fils électriques.

C’est une moto de prestige. Pour bien l’affirmer, et comme il est d’usage, elle sera produite en série limitée, de 188 unités. Un nombre faisant référence à l’année de naissance de T.E. Lawrence, en 1888.
Le problème, c’est le prix. La moindre griffure fera le même effet qu’un sévère coup de pied là où il faut pas. Problème très relatif cependant. Les Brough Superior sont, et ont toujours été, destinées à une clientèle huppée. Laquelle n’a pas peur de claquer l’équivalent d’une Panigale V4 SP et d’une K 1600 GTL dans une moto d’un tel pedigree.

M.B - Photos Constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      66 000
      Prix neuf
      Financer votre moto

      Assurez votreBrough Superior Lawrence 2021

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 1 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Brough Superior Lawrence 2021
      • Chassis
      • Cadre : cadre tubulaire en titane
      • Réservoir : 17 litres
      • Longueur : 2 240 mm
      • Hauteur : 1 090 mm
      • Empattement : 1 540 mm
      • Poids en ordre de marche : 200 kg
      • Train avant
      • Train avant de type Fior en aluminium, déb : 120 mm
      • 4 disques Ø 320 mm, étriers à 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 19
      Brough Superior Lawrence 2021 technique
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports , manuelle
      • secondaire par chaîne
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
      • 1 disque Ø 230 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 200 / 55 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre en V à 88° , 4 temps
      • Refroidissement : par eau
      • injection Ø 50 mm
      • 2 ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 997 cc (94 x 71.8 mm)
      • 102 ch à 9 600 tr/min
      • 8,90 mkg à 7 300 tr/min
      • Compression : 11 : 1
      • Crit'air :

      Concurrentes

      Galerie

      Millésimes

      Avis (1)

      Modèle 2021
      Superbe moto, Par contre la photo avec la passagère en talons aiguille, ça fait pas très sérieux ! Répondre à almau56
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos