Motoplanete

Harley-Davidson1130 STREET-ROD VRSCR 2005

Présentation Technique à retenir Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Very hot rod

Roadster

La Harley que vous avez sous les yeux est d'une autre dimension. Une machine qui va finir de balayer les clichés typiques au constructeur américain. Qui n'a jamais entendu "Une Harley, ça avance pas, tu ressembles à rien dessus et tu frottes le cadre au moindre rond-point...". Ces stéréotypes n'ont plus lieu d'être. La V-rod avait bien commencé à bousculer - la Street-rod va sérieusement épicer la route des bikers.

Dans ce nouveau roadster à la saveur relevée, le moteur Revolution grappille 5 ch pour envoyer au final 120 canassons dans la courroie de transmission. Mais ça, c'est de la peccadille par rapport aux prétentions du Street-rod. Les indices ne trompent pas : des échappements agressifs, un système de freinage sérieux, et... ouhla, HARLEY-DAVIDSON 1130 STREET-ROD VRSCRon rigole plus. Une fourche inversée, des cale-pieds placés à la verticale du pilote, c'est désormais clair - La Street-rod, c'est le roadster sport version Harley, qui pousse fort et qui prend de l'angle. Le constructeur annonce des prises d'angle de 40°.
Le moteur avait déja fait grand bruit à son apparition. Ce twin à refroidissement liquide conçu en collaboration avec Porsche fournit de gros watts. Ça devrait bien fumer sur la route sans compter que le freinage est confié à Brembo avec des disques avant et arrière de 300 mm pincés par des étriers 4 pistons. Ce sera sans aucun doute le meilleur freinage jamais proposé sur une Harley.
Attaquer, on va pouvoir le faire. Fini les pieds désaxés à coté de la roue avant. La position du pilote sur la VRSCR sera bien plus conventionnelle qu'à l'accoutumée et plus adaptéeà une conduite musclée. D'ailleurs, le clip que l'on peut visionner sur le site de Harley France est des plus explicites. Ça n'a rien de la balade bucolique ; c'est rock, speed, et c'est ça sent presque l'arsouille !
Cette adaptation de la V-rod à un usage plus "street-bike" a nécessité certaines transformations. Les roues ne sont plus pleines mais à bâtons, la fourche s'est relevée de 4°, le réservoir gagne quasiment 5 L et le poids grimpe de 10 kg. Mais le plus surprenant reste à venir : la conduite de cet engin.

A n'en pas douter, la Street-rod va étonner beaucoup, mais alors beaucoup de monde. Vous avez déjà goûté une moto américaine à la sauce mexicaine ? Rendez vous au printemps pour découvrir bien plus qu'une nouvelle Harley.

Plus tout à fait custom mais pas encore roadster, la VRSCR conserve de ses origines une finition et un carrousel de chromes typiques des belles productions de Milwaukee. La position de conduite est bien plus qu'une transition entre les 2 univers - les puristes Harley seront choqués voire scandalisés de ne plus avoir leurs pieds bien en avant ; les fans de roadsters musclés n'y retrouveront pas la position d'attaque des machines japonaises ou italiennes. En fait, on est installé plutôt cool, mais il faut bien se rendre compte du bouleversement que représente la famille Rod (VRSCA, B et VRSCR).
En 3 ans, le monde H-D a basculé dans une autre dimension. CeHARLEY-DAVIDSON 1130 STREET-ROD VRSCR constructeur qui ne jurait que par l'authentique et ses traditionnels customs au gros twin culbuté refroidi par air offre au monde un moteur très moderne (refroidi par eau, 4 soupapes par cylindre, conçu en collaboration avec Porsche) encastré dans une machine prête pour l'attaque. On nous aurait dit ça en l'an 2000, on aurait crié à l'hallucination imbuvable.

Longue, basse, brillante, la Street Rod vous drague ouvertement. Cela aide à faire passer la pilule du poids élevé de la moto. Ce n'est pas une Electra Glide mais plus de 300 kg, ça se sent. Cela s'estompe en roulant puis on profite de la souplesse du couple transmission-moteur. Si l'on parvient à composer avec l'épouvantable rayon de braquage, des commandes viriles, et un tableau de bord hors de l'axe de vision du pilote, la VRSCR n'est point invivable dans la city.
Là n'est point l'intérêt. Cruisant à la vitesse de confort imposé par la protection inexistante, on déguste le caractère du twin 1130. A bas régimes, il baroude avec de gros ronflements en étirant son muscle. Bien que la puissance soit bien là, la vivacité des bielles n'est pas celle d'une GSX-R ; un peu comme si on demandait à un boxeur qui vient de se réveiller de lancer un uppercut. Mais une fois que l'aiguille atteint le milieu du compte-tours, l'athlète ouvre les yeux et lâche l'adrénaline. Sa véritable force se manifeste et vous emmène bien au-delà des 200 km/h. Etonnant, à ces vitesses prohibées, la Street Rod ne bouge pas - belle stabilité.
Voici venu le temps de mettre cette Harley "qui met de l'angle" au pied du mur. Un virage, deux virages, un rythme costaud... Et la VRSCR fait taire tous les détracteurs de la marque américaine. Elle s'inscrit dans le virolo (avec un petit effort sur le guidon) avec assurance et se penche très franchement. La vitesse de passage en courbe est à des années-lumière d'une Road King ou d'une Fat Boy. La moto n'est pas aussi vive et agile qu'une japonaise mais on peut y aller franco. Il faut juste ne pas oublier que l'engin n'est ni une sportive, ni un poids plume.
En arsouillant trop fort, la machine ne se gène pas pour s'éloigner du point de corde. Heureusement, le châssis et la qualité des suspensions permettent de s'autoriser un rythme de balade en roadster à la limite du sportif. Au moment où un frigo traverse la route, l'autre surprise est un régal : les freins. Les Brembo sont à la hauteur de leur réputation et redore le blason Harley. Une puissance, un mordant et un senti pareil, c'est du jamais vu sur une H-D.

Maintenant, en poussant la porte de votre concessionnaire Harley-Davidson, vous pouvez lui demander ceci : "Je cherche une moto très classe, qui pousse fort, qui prend de l'angle à loisirs et qui freine costaud !". Un truc invraisemblable au XXème siècle mais disponible aujourd'hui : la VRSCR.

M.B
(Texte de l'essai inspiré par l'article de L. Cochet
Moto-Journal n° 1 652 - photos constructeur)

L'aspect technique

Harley-Davidson 1130 STREET-ROD VRSCR 2005
  • Chassis
  • Cadre : double berceau tubulaire en acier
  • Réservoir : 18.9 litres
  • Hauteur de selle : 762 mm
  • Longueur : 2 380 mm
  • Empattement : 1 696 mm
  • Poids à sec : 280 kg
  • Poids en ordre de marche : 295 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm, déb : 127 mm
  • 2 disques Ø 292 mm, étriers Brembo 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 19
Harley-Davidson 1130 STREET-ROD VRSCR 2005
  • Transmission
  • Boite à 5 rapports
  • Transmission secondaire par courroie
  • Train arrière
  • 2 amortisseurs latéraux, déb : 127 mm
  • 1 disque Ø 292 mm, étrier 4 pistons
  • Roue AR : 180 / 55 - 18
  • Moteur
  • Bicylindre en V à 60° , 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø 53 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1 130 cc (100 x 72 mm)
  • 120 ch à 8 500 tr/min
  • 11,10 mkg à 7 000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 2,33 kg/ch
  • Crit'air :

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      16 900
      Prix neuf
      Estimation cote occasion : 8 931 €

      Avis

      sur 9 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      Assurez votreHarley-Davidson 1130 STREET-ROD VRSCR 2005

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Modèle 2005
      Je suis un motard sur le retour vu les radars et la circul. r1/ducat916/mvagusta sont presques devenues inutiles, donc j ai choisi une moto pour la balade mais avec des freins et un moteur ..... un grand hommage au constructeur de Milwaukee qui a su se laisser aider par Porsche et qui n a pas hésiter à hésité à produire une super bécane ..... moteur/freins/cadre sont vraiment à la hauteur !!! c'est clair c'est une harley nouvelle génération mais 289 kg pour 118 cv ...... encore une question !!! Merci Harley il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !!! Répondre à MOON65

      je viens d'en acquerir une , superbe ,espoustouflant , et quelle allure. Le rock and Roll n'est pas mort ex little bob story Répondre à mino

      Modèle 2005
      Hello , je suis l'heureux proprio d une Street Rod ... Machine sortie des Enfers mais beni par les Dieux. Grandiose , je ne peux que vous la conseiller. Point negatif , si tu parc en faux plat légérement en déscente bin ... faut musclé fort pour la reculer , c est le seul moment ou tu te rend compte de son poid... sur la route aucun probleme elle suit voir attends les R1 et autres bête de course jap.Mais faut l'avoir bien en main , faut la balancer dans mes Alpes Suisse ... GEANT V Répondre à L'Ours

      Modèle 2005
      jai roule une machine avec 132cv un delice .je pensse que je vais changer mon softail de 93 contre cette super bete .salut Répondre à pat54

      Modèle 2005
      Superbe moto,4000 borne comme rien! Décalée par rapport aux puriste de la marque qui l'a rejette.Mentalité quand tu nous tien!! La béquille latérale ça flash lorsque la Miss est garée mais c'est tout! Utilité zéro! A revoir. Répondre à serge

      je viens de faire plus de 4000 kms avec cette machine en 1 mois et je dois avouer que les accélérations sont époustouflantes ainsi que la stabilité à toute vitesse. Le confort suit ainsi que le freinage. Pour un 1er roadster (j'ai eu 3 customs uniquement jusqu'à présent), j'en suis ravi et ne regrette rien.... si de n'avoir pas pu conserver également ma Kawasako mean streak 1500 qui me satisfaisait pareillement! Répondre à step

      Modèle 2005
      belle moto un peu moins que la vrod mais un avantage,on peut rouler avec. fini les pieds en avant on ravitaille tous les 250-280km ce n'est plus le vent qui la dirige mais moi.bref c'est une moto j'en ai une orange en plus de mon road king. je suis un motard heureux. Répondre à DENIS A

      Modèle 2005
      Elle est magnifique, enfin HD se decide a sortir une vraie sportive avec le fabuleux moteur du Vrod On l attend depuis le debut Répondre à alain

      Modèle 2005
      tout simplement suberbe: à la fois agressive, avec son côté bad boy et classe. j'ai hate que les essais paraissent pour me faire une idée de son comportement routier. enfin de toute facon j'ai craqué... manque plus que d'avoir le permis et les moyens financiés ( et l'âge parce que je doute que ca soit bridable a 34 cv ) ;o) Répondre à Magicxou
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Harley-Davidson 1130 STREET-ROD VRSCR 2005
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos