Motoplanete

Mash250 Black Seven 2020

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Gentil voyou

Roadster

Répondant aux différents appels de la mode Vintage, Mash surfe sur un beau succès avec ses 125. Son incursion dans les moyennes cylindrée est plus contenue mais pas timide. Comme en témoignent la TT40, la 400 R Adventure ou le Family Side.
Le constructeur sino-français veut à présent élargir son horizon en 250. Ainsi, il décline la plus anglaise de ses 125, la Black Seven, dans un cubage deux fois plus important. Avec une recette qui saura faire mouche : conserver le design et l'esprit, offrir plus de puissance, des composants améliorés et contenir le prix. Qu'en dit cette 250 Black 7even ?

Du charme avant tout. C'est l'une des composantes clés de la réussite des Mash. Avec la même gueule que la petite, la 250 attise autant de sympathie. Difficile de faire le distinguo entre les deux, si ce n'est l'autocollant sur la boite à air et la fourche inversée. Deux tubes renversés de 37 mm tiennent la jante à rayons, plus pour le style que pour une réelle recherche d'efficacité ou de rigidité. Mais ça vous pose un avant tout en donnant du cachet.

Loin de toute considération sportive ou musclée, la 250 Black Seven veut surtout offrir plus de volonté à son propulseur. Pour se faire, elle pique le monocylindre de la Two Fifty. Pour ceux qui aiment la mécanique à l'ancienne, c'est tout simplement parfait. Des ailettes pour refroidir, un unique ACT, le minium syndical de soupapes, une conception d'autrefois mais des gages de fiabilité. Car ce moteur n'est autre qu'une renaissante d'un bloc Suzuki qui animait autrefois les TU et les GN. Néanmoins, au dam des amateurs de carbus et nostalgie, il a fallu lui greffer une injection Delphi. Pas trop le choix pour passer Euro4.
Le moteur sort ici 18 chevaux et un peu moins de 2 mkg. Pas vraiment violent, et tout juste de quoi s'aventurer sur l'autoroute. Mais un peps et un coffre nettement plus marqués que sur la 125.

Toujours dans la lignée d'Euro4 et pour satisfaire à un sentiment de sécurité, la moyenne Black Seven est équipée d'un ABS Bosch. Pour un tarif très abordable aux vues de sa cylindrée, cette moto renforce les positions de Mash sans prendre de risques. Comme la 125, elle met en avant sa bouille d'un temps plein d'huile, de rock et de recherche de liberté ; et avance discrètement des atouts, comme ses deux béquilles, les garde-boues en métal chromé, la selle à boudins, le pot mégaphone, les amortisseurs à bonbonne séparée, le guidon FAT BAR et le feu arrière à LEDs. A découvrir comme un disque vinyle neuf ou un inédit James Brown.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      3 595
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreMash 250 Black Seven 2020

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

      Avis

      sur 2 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Mash 250 Black Seven 2020
      • Chassis
      • Cadre : cadre tubulaire en acier
      • Réservoir : 14 litres
      • Hauteur de selle : 780 mm
      • Longueur : 1 970 mm
      • Largeur : 790 mm
      • Hauteur : 1 115 mm
      • Poids à sec : 128 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique inversée Ø 37 mm
      • 1 disque Ø 300 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AV : 110 / 70 - 17
      Mash 250 Black Seven 2020 technique
      • Transmission
      • Boite à 5 rapports
      • secondaire par chaîne
      • Train arrière
      • 2 amortisseurs latéraux
      • 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
      • Roue AR : 130 / 70 - 17
      • Moteur
      • Monocylindre en ligne , 4 temps
      • Refroidissement : par eau
      • Injection Ø nc
      • 1 ACT
      • 2 soupapes
      • 249 cc
      • 18 ch à 7 500 tr/min
      • 1,83 mkg à 6 000 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 7,11 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis (2)

      zappa Modèle 2019
      Bonjour j\'ai acheté la mienne en mars 2019. Je ne voulais pas d\'une 125 , mais pas d\'un gros cube non plus Une moto légère , pas trop haute et pas chère . J\'ai hésité avant de l\'acheter car j\'étais dubitatif quant à la fiabilité des motos chinoises 5 mois après et 1700km j\'en suis très content . Elle est belle , bien finie,tient la route , freine bien, consomme peu 3,5l,et pour le moment ne tombe pas en panne Elle est capable de rouler en duo , ne vibre pas. Vitesse de croisière 100/110 en pointe 110/120. Une grosse 125 ! Dont je suis très content ! Un seul défaut : elle est raide en suspensions Mash un jour , Mash toujours! Répondre à zappa

      jacotey Modèle 2017
      mash surf sur la vague néoérétro et propose des motos avec un jolie look mais avec une finition et fiabilité qui semblent d\'un autre temps, voir désastreuse. Ce n\'est qu\"une vulgaire moto chinoise qu\'on devrait bien comparer avec d\'autre modele bien plus fiable avant d\'acheter. Répondre à jacotey
      Voir plus de commentaires

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
      pub

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos