Motoplanete

Fiche moto TriumphSpeed 400 2024 La plus bouille des Speed

Roadster

Non mais regardez-moi cette bouille à croquer !?!
Pour son incursion dans le domaine des 400 cm3, Triumph n’a pas loupé son coup. Sa nouvelle Speed 400 reprend les codes stylistiques de la 660 Trident avec une dose de douceur en plus. Du beau qui tend vers le mignon, car il est essentiel de faire une belle impression lorsqu'on débarque dans un segment... et de surcroit quand on a une image premium à défendre. Qu’elle soit 400 cc ou 2 500 cc, une Triumph doit dégager un sentiment de valeur indéfectible. La mini-Speed s’en donne les moyens.

Il y a eu la Speed Four ; Au sein de la gamme, la dynastie Speed Triple continue sa carrière ; Ici, point de nom "Speed One" ou "Speed Simple" comme aurait éventuellement pu s’appeler cette machine dotée d’un seul cylindre. C'est "Speed" tout court, avec comme "prénom" la cylindrée. A Hinckley, on a fait simple. De quoi la faire rentrer dans le giron des Speed Twin 900 etSpeed Twin 1200, et occuper elle-aussi ce segment néo-rétro très en vogue.
Puis les bureaux ont créé, dessinée, conceptualisée, matricée une nouvelle famille de bécanes. Avant d’envoyer les plans en Inde.

Pour que son partenaire Bajaj, l’un des plus gros fabricants de deux-roues du pays, s’occupe de sa production. Le groupe fabrique déjà des Kawasaki et des KTM. La Speed sera aussi manufacturée au Brésil et en Thailande. Le voisin du Vietnam est déjà en charge de la majorité des modèles britanniques. Mais avec la collaboration de Bajaj, Triumph profite ainsi des coûts de productivité et surtout s’ouvre l’énorme marché indien.

Triumph Speed 400 2024 - 1Triumph Speed 400 2024 - 1
Triumph Speed 400 2024 - 2Triumph Speed 400 2024 - 2Triumph Speed 400 2024 - 3Triumph Speed 400 2024 - 3Triumph Speed 400 2024 - 4Triumph Speed 400 2024 - 4Triumph Speed 400 2024 - 5Triumph Speed 400 2024 - 5Triumph Speed 400 2024 - 6Triumph Speed 400 2024 - 6

Mais pas que lui. Car si les marchés asiatiques sont friands des petites cylindrées, cette 400 pourrait donner des envies à d’autres contrées. Voyez tous les effets que présentent l’Anglaise pour plaire de ses atours comme de sa frimousse : des rétros en bout de guidon, un réservoir aux formes travaillées, de belles petites platines pour tenir le phare, une fourche inversée et anodisée, des ailettes fraisées sur le bloc-cylindre, un radiateur implanté verticalement pour préserver la finesse de l’ensemble, des coloris valorisants bi-ton, la forme triangulaire du carter droit, quelques caches joliment dessinés, un feu arrière dans une courbe fruitée ! Les présentations sont pleines de courtoisie. Comme de coutume, la finition devrait se montrer d’un très bon niveau.

La Speed 400 (et sa cousine Scrambler X) inaugure un tout nouveau moteur. Ce monocylindre de 398 cm3 s’appelle TR, en hommage aux modèles TR5, TR6 et TR7 Tiger de la lignée Trophy (y a longtemps). Des motos qui ont offerts de grands moments et des belles victoires en tout-terrain.
Mais revenons à ce moulin, aux cotes supercarrées de 89 mm par 64 mm. Comme son aspect le suggère, il est d’une conception moderne. Ses entrailles contiennent un double arbre à cames en tête, 4 soupapes avec revêtement DLC et commandées par des linguets, l’injection, le refroidissement liquide, un embrayage assisté anti-dribble et une boite à 6 rapports. Notez le positionnement inhabituel de la chaine de transmission, sur le côté droit.
Triumph 400 SpeedLes motoristes lui font sortir 40 chevaux à 8 000 tr/mn et un gentil couple de 3,9 mkg, à 6 500 tr/mn. Manifestement, Triumph n’a pas voulu faire de lui le plus puissant du secteur, surement pour arrondir son caractère. Les Z 400, 390 Duke et MT-03 sortent un peu plus de canassons, mais plus haut dans les tours. La Speed 400 est ainsi nativement compatible A2, et devrait emmener son équipage à bon allure sans être musclée.

Avant de s’assoir sur une selle relativement basse avec ses 790 mm, le pilote aura pris soin de découvrir une ossature plutôt guindée pour la catégorie. La fourche inversée de 43 mm est une Showa à gros piston ; la boucle arrière de la moto est boulonné ; le bras oscillant est en alu ; les durites de frein sont de type aviation ; l’étrier de frein avant est de type radial avec 4 pistons ; les pneus ne sont pas locaux mais bien plus qualitatifs avec du Metzeler Sportec M9RR – tout cela est flatteur. Comme on peut s’y attendre, vu le niveau de gamme, les suspensions ne sont pas réglables - sauf la précharge pour l’amortisseur arrière. Les roues de 17 pouces ont un disque de frein chacune, de 300 mm à l’avant et 230 mm à l’arrière.
Avec ses 170 kilos, la 400 Speed se situe dans la moyenne haute de la catégorie mais cela reste très raisonnable.

Un peu d’alu, un peu plus d’acier, et une dose de silicium. Triumph ne pouvait pas délaisser sa petite princesse coté électronique. Tout son éclairage est à LEDs, le phare possède une signature diurne, son accélérateur est Ride-by-Wire, un port USB-C est de la partie, l’ABS est présent ainsi qu’un contrôle de traction désactivable. L’instrumentation est petite mais complète, avec une petite part d’affichage pour le régime moteur, une cuillère de digital pour les infos de bord, et l’essentiel de la lecture grâce à une aiguille pour apprécier la vitesse. Anglaise oblige, le tachymètre donne la priorité aux Miles par heure (MPH).

Triumph élargit son offre vers le bas.... Mais pas au rabais avec cette Speed 400. Ce roadster de petite cylindrée compte bien manger des parts dans la catégorie tout en y apportant une image de qualité “so british”. L’Angleterre rêve à nouveau de l’Est, avec une Baby Speed en ambassadrice.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Fiche technique

Triumph Speed 400 2024
  • Châssis
  • Cadre : tubulaire en acier
  • Réservoir : 13 litres
  • Hauteur de selle : 790 mm
  • Longueur : 2 056 mm
  • Largeur : 795 mm
  • Hauteur min : 1 075 mm
  • Empattement : 1 377 mm
  • Poids en ordre de marche : 170 kg
  • Train avant
  • Fourche telescopique inversée Ø 43 mm, déb : 140 mm
  • Freinage Ø 300 mm, fixation radiale, étrier 4 pistons
  • Roue AV : 110 / 70 - 17 → Commander ce type de pneu
Triumph Speed 400 2024 technique
  • Transmission
  • boîte à 6 rapports , manuelle
  • Options / équipements
  • Assistance au freinage : ABS
  • Contrôle de traction
  • Embrayage anti-dribble
  • Indicateur de vitesse engagée
  • Jantes aluminium
  • Prise USB

Galerie

Millésimes

2024

Comparer

Comparer la Speed 400 face à ses concurrentes

Prix

Triumph Speed 400 2024 : 5695 €
Kawasaki Z 400 2023 Non communiqué
BMW G 310 R 2024 : 5690 €

Consommation

Triumph Speed 400 2024 Non communiqué
Kawasaki Z 400 2023 Non communiqué
BMW G 310 R 2024 : 3,33 l/100km

Autonomie

Triumph Speed 400 2024 Non communiqué
Kawasaki Z 400 2023 Non communiqué
BMW G 310 R 2024 : 330 km

Couple

Triumph Speed 400 2024 : 3.9 mkg
Kawasaki Z 400 2023 : 3.8 mkg
BMW G 310 R 2024 : 3 mkg

Puissance

Triumph Speed 400 2024 : 40 ch
Kawasaki Z 400 2023 : 45 ch
BMW G 310 R 2024 : 34 ch

Rapport Poids / Puissance * Rapport calculé à partir du poids plein

Triumph Speed 400 2024 : 3.95 kg/ch *
Kawasaki Z 400 2023 : 3.43 kg/ch *
BMW G 310 R 2024 : 4.52 kg/ch *

Rapport Poids / Couple * Rapport calculé à partir du poids plein

Triumph Speed 400 2024 : 40.56 kg/mkg *
Kawasaki Z 400 2023 : 40.64 kg/mkg *
BMW G 310 R 2024 : 51.23 kg/mkg *

Vitesse

Triumph Speed 400 2024 : 160 km/h
Kawasaki Z 400 2023 : 170 km/h
BMW G 310 R 2024 : 143 km/h

Emission CO²

Triumph Speed 400 2024 Non communiqué
Kawasaki Z 400 2023 : 91 g/km
BMW G 310 R 2024 : 80 g/km
Comparateur
Comparer des motos

Avis (9)

Modèle 2024
Ce sera ma prochaine moto dès que j'aurai le A2, c'est vrai qu'elle est belle la "garce"! Note : 4/5
Modèle 2024
Les + J'aime beaucoup cette moto que j'ai maintenant depuis deux mois. J'ai actuellement 1500 kilomètres avec. Franchement, les 40ch sont plus que présents. On ne manque absolument pas de vitesse et de reprise. Le couple est encore mieux, bien mieux que certaine moto de plus grosse cylindrée (Je pense à la CB500F pour l'avoir testé) Je préfère cette Triumph 400 a une Z650 par exemple. C'est une bécane hyper fun, et tranquille si l'on veut rouler et cruiser. Très maniable, légère à souhait. Elle ne consomme quasi rien. Je fais entre 300 et 380 km avec un plein... J'aime également beaucoup l'esthétique de cette moto. (Les goûts et les couleurs) Mais c'est agréable lorsque les gens se retournent dans la rue ! Et pourtant c'est qu'un petit 400 mais qui fait relativement bien son taff ! Les - Le compteur, littéralement, ça m'énerve. Pourquoi ne pas avoir mis un digital ? Le mono parfois un peu brutal (Moto qui peut lever si vous accélérez poignée dans l'angle dans les premières vitesses) La 1, 2 et troisième vitesse trop courte. Note : 5/5
Modèle 2024
La ligne est réussie, à la fois classique et moderne, sobre et sans fioritures inutiles. Meme pas besoin de changer le silencieux comme sur certains modèles, il est bien dessiné et s'intègre parfaitement au style de la machine. Meme le support de plaque ne casse pas l'ensemble, ce qui est très rare aujourd'hui. Quant à l'instrumentation, le tachymètre à aiguille est un vrai régal esthétique. Pour la cylindrée, le rapport poids puissance reste bien proportionné. L'idéal aurait été de sortir la puissance maxi autorisée de 47.6 ch pour les permis A2. Mais ce n'est pas vraiment la philosophie de ce genre de moto, qui est avant tout destiné à un public sage, adepte de balades tranquilles avec un engin fiable et sécurisant. Et ceux qui en veulent plus n'auront qu'à prendre une Trident s'ils veulent rester chez Triumph. Ou aller voir ailleurs... Quant au prix, il reste somme toute accessible. L'idéal c'est de trouver la bonne occase, voire le modèle de direction ou de demonstration pour gratter qq centaines d'euros car par la suite, le cout de la maintenance chez Triumph est particulièrement élevé, comme c'est hélas le cas pour toutes les marques européennes. Note : 5/5
fourche jaunes rater pour une retro , noire ou chrome en option ok. un seul compteur c est ridicule. 2 compteurs en option ok. sinon vous limiter gravement les ventes pour des details ridicules et je ne suis pas le seul de cet avis .la preuve regarder royale Enfield les ventes montent car leur finition rétro est réussie. Note : 3/5
ce qui me retient c est le manque de compte tour autrement c est bien Note : 3/5
Cette moto est classifiée "modern/classic", et ce que j'apprécie dans ce modèle (que je possède) c'est justement qu'elle est un peu plus moderne que classique. Personnellement je trouve la fourche inversée dorée plus belle que les fourches classiques à soufflet de certaines Royal Enfield notamment. Concernant les compteurs, j'aime ce mélange "aiguille" et numérique où se trouve le compte tour d'ailleurs. En tout cas, pour le prix d'un scooter 125 vous pouvez avoir une belle machine, bien finie, et avec un beau bruit de Triumph ! Note : 5/5
Triumph a eu une excellente idée de produire cette moto. J'aime son allure. Elle est dans la lignée de ses grandes soeurs. L 'esprit Triumph est respecté. Elle est suffisamment puissante pour le quotidien. Le prix bien sûr a toujours un grand sujet de discussion, moto chère, pas trop chère, chacun juge. Note : 5/5
Modèle 2024
Je reprendrai bien une 5éme Triumph moi,je craquerai bien pour celle-là,super mignonne la garce! Ma dernière était une Sprint ST 955 revendu il y a 5 ans,et plus de motos depuis,après en avoir fait pendant trente ans,ça commence à me démanger un peu! Note : 5/5
Modèle 2024
Moins de puissance que la Caballero 500 (à aller chercher plus haut en plus), moins de couple (à aller chercher plus haut aussi), 20 (oui VINGT) kg de plus... Et tout ça 5 ans après... Venant d'une marque bien plus puissante financièrement ça la fout mal... C'est dommage, parce que la finition semble plutôt bonne. Note : 5/5
Je vous rejoins pour ce qui est de la puissance. Par contre, pour le poids, la Speed 400 est annoncée à 170kg tous pleins faits et la Caballero 500 à 150kg à vide. La différence n'est donc pas de 20kg. Note : 5/5
Les Fantic Caballero 500 sont soit des scramblers soit des trails, donc rien à voir avec un roadster comme la Speed. Et leur prix est bien plus élevé. Quant au réseau de distributeurs il est bien moins fourni que celui de Triumph.. Note : 3/5
Modèle 2024
Sympathique ce modèle, des rondeurs, des p'tites pièces polies ça et là. Marque de fabrique des Triumph Bonneville. Le problème, le prix qui oblige aux calculs. Mais également pour toutes les motos. J'avoue ne pas retrouver le feu qui m'animait jeune homme. Les motos sont devenues,intouchables, et les forums nous le rappelle chaque jour. Elle aurait pu être plus brut de décoffrage, et moins chère. Note : 5/5
Ben oui, on est en 2024, et c'est sur qu'en 1984, les motos étaient bien plus accessibles financièrement et surtout bien plus sauvages, mais pas toutes quand meme! Note : 5/5
Modèle 2024
Machine ravissante selon moi. Parfaite pour aller au boulot avec style. À essayer même si ma préférence va pour son clone scrambler. Note : 5/5
Déposez votre avis sur la Triumph Speed 400 2024

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.

Occasions

Nous n'avons aucune occasion relative à ce modèle, mais affinez votre recherche et trouvez le modèle qui vous correspond.
Suivre l'actualité

Soyez notifié par email lorsqu'une nouvelle fiche est publiée dans cette catégorie.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Actus