Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > 700 MT-07 2018 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Pop/rock machine

Yamaha 700 MT-07

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Nouveauté : Yamaha 700 MT-07 2018

Roadster
Fiche créée le 17/11/2017
Yamaha 700 MT-07

          On ne change pas une équipe qui gagne. Et quand la plus mutine de l'équipe est en tête des ventes, on fait exceptionnellement gaffe avant de toucher quoi que ce soit. Si Yamaha s'est permis de rendre plus incisive la MT-09 II, on remarque bien plus de précautions avec la MT-07 II. Certes, faire mieux est toujours possible. Mais toucher au cocktail fun / plaisir / facilité / déconnade intrinsèque à ce roadster doit être réalisé avec soin. Comment Yam s'est employé à l'exercice ?

          Comme pré-dit, avec doigté et timidité. De l'ancienne à la nouvelle, on assiste à une toilette plus qu'une évolution. Tout juste miss MT-07 aura-t-elle passé l'aprem chez le coiffeur. Et quelque part tant mieux, car la moto plait depuis ses débuts. La marque s'est pourtant appliquée à lui donner plus de cachet, de présence, d'autorité presque, avec un avant bien moins fluet. Il suffit pour cela de lui greffer le phare de l'ex-MT09 et le tour est joué. Autant cette optique faisait effet d'une certaine fadeur sur la première 850 MT, autant il joue d'une meilleure conclusion ici.
Pour bien prolonger ce gros regard, les écopes latérales prennent de l'importance, viennent chercher l'air bien plus en avant, et le visuel généré par ces formes arrondit le dos de la machine. A croire que la MT-07 II a fait de grandes heures de natation ou s'est mis au catch poids-léger.
L'essentiel est découvert. La suite des modifications s'exprime dans le détail, pour œil curieux ou brèves de comptoirs. Un garde-boue avant simplifié, un postérieur dynamisé, des caches de radiateur revus, les clignos qui déménagent à sa proximité... Je crois qu'on a fait le tour.

          Il est donc temps de s'intéresser à la vie à bord. Seul changement, la selle. Plus longue, ses flancs prennent en otage la base du réservoir. Elle annonce davantage de confort et une meilleure position de conduite. De quoi apprécier plus longtemps le dynamisme de la MT-07... et sa danse lors des excursions musclées. L'un des rares points faibles de la moto était au crédit des suspensions. La phase II devrait marquer quelques points sur ce chapitre mais certainement pas encore assez : coté fourche, pas de modifs mais des réglages plus sportifs – pour l'amortisseur arrière, c'est un peu plus poussé, avec l'apparition d'un réglage de la détente. Geste méritoire, car il est rare de voir ce dispositif dans ce niveau de gamme. Même si on n'est pas dans de l'irréprochable, la MT-07 II devrait sensiblement mieux tenir le parquet.

          De toute façon, il vaut mieux, car on ne résistera pas longtemps à l'envie de jouer avec. La MT-07, c'est l'une des meilleures machines pour commencer le gros cube, et y rester. Diablotine, la moto ne demande que de la joie et de la vivacité dans le poignet droit. Le bloc CP2, calé à 270°, sait distribuer au mieux ses 75 chevaux. Ni plus ni moins, il envoie exactement ce qu'il faut. D'ailleurs, Yam n'y a pas touché.
Même puissance, même technique, mêmes missions. En plus de propulser la MT-07, il sert comme appui pour le cadre tubulaire en acier et le bras oscillant. Le poids demeure aussi identique, avec 182 kilos toute mouillée. Et c'est la même chanson pour le tableau de bord. Pas de dépaysement pour le bloc à affichage full numérique.

          La phase II de la MT-07 ne compte pas chambouler la verve de cette sympathique machine. Surtout pas ! Le succès, ça rend prudent. Pour un constructeur, pas pour ceux qui enverront du gaz à son guidon (faites gaffe quand meme ;-). Les dessous techniques sont quasi inchangés. La Yam confirmera donc ses acquis et sa destinée proche avec des suspensions réajustés et une plastique moins junkie, plus star du soir. Parfait pour affirmer son coté dark et Gavroche.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Yamaha 700 MT-07 2018

Yamaha 700 MT-07
  • Chassis :
  • Cadre : type Diamant en tubes d'acier
  • Réservoir : 14 litres
  • Hauteur de selle : 805 mm
  • Longueur : 2085 mm
  • Largeur : 745 mm
  • Hauteur : 1090 mm
  • Empattement : 1400 mm
  • Poids en ordre de marche : 182 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléscopique Ø 41 mm, déb : 130 mm
  • 2 disques Ø 282 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 245 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • injection Ø nc
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 689 cc (80 x 68.6 mm)
  • 75 ch à 9000 tr/min
  • 6.9 mkg à 6500 tr/min
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 48ch
Ce qu'il faut retenir de la

Yamaha 700 MT-07 2018

Les plus
  • Look plus mature
  • Amortissement revu
  • Le twin qui envoie
Les moins
  • Retouches timides
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha 700 MT-07 2018"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :