Motoplanete

BMWR 1250 RT 2019

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

La vigueur des latitudes

Routière & GT

Elle l'a atteint. Ce délicat, cet impalpable point d'équilibre où il ne faut plus rien toucher. La RT, symbole de la routière moto, est arrivée à une telle maturité que BMW n'ose plus modifier ni le fond ni la forme. Par contre, coté motorisation, on assiste à une grosse évolution. Accompagnée d'une brise d'apports technologique un peu partout sur la machine. De quoi écraser la concurrence ? C'est déjà fait.

La RT avait soigneusement écœuré les Pan-European, Trophy, GTR et autres Norge ; les maxi-trails les ont finis. Aujourd'hui, il ne reste que la FJR 1300 pour l'affronter, avec ses armes de japonaise et son gros 4 cylindres plein de muscle. Le Boxer n'en est pas impressionné. On pourrait croire qu'il riposte avec ce chapitre 1250 mais pas du tout. Il continue tout simplement son évolution naturelle depuis l'avènement '4 soupapes par cylindre' en 1992. Il a reçu le double ACT voila une dizaine d'années, plus récemment le refroidissement mixte air/eau avec une unification de la boite de vitesses et du moteur. Avec le 1250, c'est du double calibre. Voyons cela tranquillement.
Un peu plus d'alésage, un soupçon de course, une louche de 84 cm3 en plus. La recette semble trop simple ! BMW veut offrir plus que ça, une vision plus onctueuse de la conduite. En plus d'une cylindrée de 1254 cm3, le moteur adopte une distribution variable.

Regardez bien les culasses : un monogramme Shit Cam y fait son apparition. C'est l'appellation de la technologie sur laquelle la marque a pas mal bossé ces derniers temps. L'idée, faire varier le contrôle d'ouverture des soupapes à l'admission en fonction du régime. Deux profils, deux façons de remplir les cylindres. Pour chaque soupape, il n'y a pas une mais deux cames – la première à charge partielle, l'autre à pleine charge, et qui s'ouvre de manière asynchrone pour former un tourbillon de gaz. On optimise ainsi le remplissage à bas régimes tout en pouvant privilégier de la puissance à hauts régimes. Alors qu'avec un seul profil de came, tout est question de compromis.
Dac, mais comment on passe d'une came à l'autre ? En faisant coulisser l'arbre. Sur un coté, un genre de barillet commandé par un actuateur électromécanique permet ce mouvement et ainsi la sélection de l'un ou l'autre jeu de cames.
Je vous énumère rapidement les autres évolutions – entrainement des ACT par chaine dentée, double capteur de cliquetis, lubrification optimisée, injecteurs à double jet, ligne d'échappement revu – pour en arriver à l'efficacité renforcée de ce Boxer. Le pic de puissance atteint ici 136 chevaux, soit 11 de mieux que le 1200. Le couple en gagne encore plus avec un copieux 14.5 mkg ; une valeur en hausse de presque 2 mkg, et comparable à une cylindrée plus ventrue.
Et le meilleur n'est pas dans ce gonflement de vigueur. Sa disponibilité, sa rondeur seront bien plus expressifs. Le couple s'offre de plus de 11 mkg de 2000 à 8250 tr/mn, et plus de 12 mkg entre 3500 et 7750 tr/mn. Jamais un Boxer BMW n'a été aussi puissant, pas même sur la HP2 Sport. Un peu de bonus supplémentaire ? Il est moins gourmand en carburant et plus silencieux.

On le voit, la star de cette nouvelle génération de RT est ce moteur nettement revisité, technique à souhait, et plus fort à chaque fois. Mais peut-on vraiment parler de génération quand on voit cette RT si peu modifiée coté look. Tout le monde s'accordera cependant sur le fait que cette étendue interstellaire ne souffrait d'aucune critique tant sur le plan de la protection que du design. Il y a bien un sabot moteur arrangé, plusieurs natures de style, des couvre-culasses identitaires... et c'est tout. C'est rarissime qu'une BM ne modernise pas sa plastique en renouvelant sa mécanique.

Alors Madame de la route, vous misez tout sur votre cœur pour faire chavirer celui des gros rouleurs ?!? Jugement hâtif dirait-on. Nous sommes dans une phase d'expansion technologique où les modules d'agrément sécuritaires fleurissent au sein des capteurs et des algorithmes.
Depuis pas très longtemps, deux modes de conduite (Rain / Road), l'ABS Pro, le feu stop dynamique et l'anti-patinage ASC prolongent le geste de la main droite. Le Hill Start Control, l'aide au démarrage en côte, passe du rayon option à la dotation en série.
Au fait, on trouve quoi au catalogue additionnel de la R 1250 RT ? Parmi la petite centaine d'accessoires et options, on peut dénicher du silencieux Akra, des pièces HP, de la bagagerie, des pièces de customisation Option 719, des selles de hauteur différentes et chauffantes, un shifter Pro, les Modes de pilotage Pro (mode Dynamic + contrôle de traction), un GPS, un appel d'urgence, un gel douche corps + moto 250 ml (véridique)... et pour de l'inédit,

Ca se passe chez les freins. Pas pour le matériel, toujours très bon avec ses disques de 320 mm mordus par des pinces Brembo radiales à 4 pistons. Non, coté adaptation plutôt. Le nouveau Dynamic Brake Control (DBC) intervient lors des gros freinages pour réduire le couple moteur et donner un maximum de puissance sur le frein arrière. La moto est mieux stabilisée et freine plus court.
Pour ceux qui apprécient le confort adaptatif, l'ESA 'Next Generation' arrive à son tour sur la RT. Inauguré sur l'incontournable R 1200 GS en 2017, ce système d'amortissement automatique prend en compte la charge embarquée. Il module donc le travail des suspensions en fonction de l'état de la route, de la conduite et du choix de type d'amortissement pour ajuster l'assiette et l'efficacité des suspates.
Tu m'étonnes que le design ne change pas ; on dirait que tout le monde bosse dans les départements moteur et électronique.

Ceci nous ferait presque oublier la grande vertu de la BMW RT : rouler ! Loin, longtemps, sereinement. On peut toujours profiter d'une position de conduite riche de dizaines d'années d'expérience, d'un ensemble multimédia à bord, d'une autonomie conséquente avec le réservoir de 20 litres, de valises prêtes à accueillir les effets d'un week-end, d'une selle réglable sur deux hauteurs, 805 ou 825 mm. D'autres altitudes sont dispo en option. Le tableau de bord, toujours très complet avec son écran digital couleur et ses beaux compteurs, ne prend pas un coup de vieux mais gagnerait à bénéficier d'un petit toilettage. La partie-cycle inchangée conserve logiquement son haut niveau d'agrément, avec la fourche Telelever et le monobras Paralever ancré sur un cadre en tubes d'acier.
Et le poids ? Cinq kilos de plus. C'est grave docteur ? Pensez donc ; sur une machine de 279 kilos, vous ne verrez pas de différence. Et avec la fougue du moteur, vous aurez l'impression qu'elle fait 30 kilos de moins lors des relances.

Vient un moment délicat, le choix du coloris. Ce sera plus compliqué à présent, car on ne raisonne plus en couleurs mais en style. Sur la RT, comme sur d'autres modèles bavarois, il n'y pas que la peinture qui change. Vous allez voir.
- Restons simple, classique, et optons pour le coloris de base. Une belle peinture, quelques touches de noir, une belle quotité d'argent métallisé. C'est soft et élégant.
- On peut avoir plus précieux, plus relevé, avec la version Elegance. Plus de contraste avec l'argent métallisé face à une robe sombre, des étriers de frein dorés, et quelques éléments chromés
- Se faire remarquer ? Y a la version Sport. Un fort rouge claquant, des couvre-culasses gris mat, des étriers de frein dorés et une bulle plus courte apportent un coté plus dynamique.
- Enfin, on peut avoir des décos plus nobles avec les versions Spezial. Le coloris propriétaire prend ses aises sur plus de surfaces ; on trouve du chrome, des détails de finition spécifiques, et une certaine tendance à vous faire convoiter les Options 719.

Plus que jamais sûre d'elle, la routière de BMW entreprend de valoriser davantage la conduite, la hissant à un niveau de plaisance supérieure... que l'ancienne avait déjà placé bien haut. Son moteur 1250 n'a pas fini de faire parler de lui. On pourra toujours pester contre le tarif robuste, la liste d'options interminable et la surabondance technologique des productions d'outre-Rhin – mais avouez que la bécane se présente comme totalement aboutie, efficace, et sérénissime dans ses missions. Une BMW R 1250 RT désire les routes, et peut-être que celles-ci n'osaient convoler avec une telle trempe.

M.B - Photos constructeur

Partager

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      19 700
      Prix neuf
      Estimation cote occasion : 19 921 €
      Comparer les crédits

      Assurez votreBMW R 1250 RT 2019

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 12 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      BMW R 1250 RT 2019
      • Chassis
      • Cadre : Structure en tubes d'acier
      • Réservoir : 25 litres
      • Hauteur de selle : 805 mm
      • Longueur : 2 222 mm
      • Largeur : 985 mm
      • Empattement : 1 485 mm
      • Poids en ordre de marche : 279 kg
      • Train avant
      • Fourche Telelever Ø 37 mm, déb : 120 mm
      • 2 disques Ø 320 mm, étriers radiaux à 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      BMW R 1250 RT 2019
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports
      • secondaire par cardan
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur et monobras Paralever, déb : 136 mm
      • 1 disque Ø 276 mm, étrier 2 pistons
      • Roue AR : 180 / 55 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre à plat , 4 temps
      • Refroidissement : liquide
      • Injection Ø 52 mm
      • 2 ACT, variable
      • 4 soupapes par cylindre
      • 1 254 cc (102.5 x 76 mm)
      • 136 ch à 7 750 tr/min
      • 14,50 mkg à 6 250 tr/min
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Modèle 2019
      20 ans de Honda Pan european.Une année de BMW r 1250 rt que du bonheur Répondre à lonlon

      Modèle 2019
      13 mois de bonheur avec..25000 kms plus tard...pour info...je n'ai que le "1200"...conduite "sportive", protection, éclairages de nuit, autonomie(suivant conduite...lol !!!)...que du bonheur !!!...j'ai craint au début le flat ( descendant d'un 1300 fjr coupleux et souple)... Répondre à bouba

      Sacré engin !

      Modèle 2019
      Après une centaine de motos en 50 ans de permis, une dizaine de BMW dont RT 1150, 1200 2004 et 2008...GS 1200...la 1250 RT 2019 représente pour moi la quintessence d'une moto qui sait tout faire...et drôlement bien : le touring le nez au vent, seul ou à deux, l'autoroute quand il faut (beurk), et même l'arsouille (mais oui, 10 ans de Championnat de France des Rallyes et 7 Moto tours...ça me prend encore...). Selon ton humeur, elle s'adapte et te donne le plaisir que tu lui demandes...un engin vraiment extraordinaire ! PS je n'ai pas d'action chez BMW ! Répondre à Papygaz34

      rt 1250 j\'en ai une depuis 05 avril moto hors norme excellente dans tous les domaines Répondre à dom

      Que vaut la radio sur cette 1250?

      Modèle 2019
      Bonjour à tous, Possesseur d'une Electra glide limited que je commence à trouver un peu lourde pour moi, je souhaiterais passer sur une RT. Cependant je me pose des questions sur la qualité de la radio à vitesse de croisière car je me suis trop habitué à rouler en musique :). Est-ce qu'un possesseur pourrait me dire ce que cela vaut par rapport à une HD. Merci pour votre aide. Répondre à samben

      Prêt d\'un 1250 rt pendant une réparation sur mon 1200rtlc !! Merci la concess de Lesménils ! Super machine par rapport à mon 1200 RT de 2014 y\'a pas photo cette dernière répond à pas mal de critères notamment puissance moteur shifter efficace tout est top pour moi, je fais entre 10 et 15 mkms an ce sera ma prochaine !! Répondre à Marc

      R 1250 RT / La radio ne fonctionne pas

      Modèle 2019
      A 56 ans je me remets à la moto que j\'avais dû arrêter pendant 16 années (j\'avais plus de 20 ans d\'expérience moto assidue et intensive auparavant). De ce fait, avec mon 1,70m, j\'avais une certaine appréhension à l\'idée de manÅ“uvrer à l\'arrêt et à basse vitesse de cette imposante R 1250 RT, et s\'il est vrai qu\'elle impressionne, finalement, après 1 mois 1/2 d\'utilisation, la prise en main est faite ! A l\'usage, c\'est vraiment une super machine (même si je ne fais toujours pas le malin quand je la gare par exemple, je fais seulement attention et jusqu\'ici tout va très bien !). Nous roulons majoritairement en duo, et même avec les bagages, le poids ne se fait pas sentir. La protection au vent et à la pluie sont vraiment efficaces (avec une petite pluie, d\'autant plus en position \"bulle haute\", pas besoin de mettre les vêtements de pluie par exemple). Nous pouvons rouler 500 Km dans la journée en arrivant frais comme des gardons, c\'est vraiment appréciable, et c\'est ce que nous recherchions en acquérant cette moto (vous verrez, l\'âge avançant...). J\'ai juste un bémol avec l\'une des options BMW (évidemment chère comme toutes les autres, mais lorsqu\'on paie et que l\'on en a \"pour son argent\", cela passe bien, ce qui n\'est pas le cas pour celle-ci) : la radio, connectée à nos 2 casques (BMW) par BlueTooth. Lorsque je suis seul sur la moto, la radio fonctionne bien (sauf lorsqu\'on utilise le GPS qui en ralentit la reconnexion après la diffusion des messages vocaux GPS qui interrompent la radio, mais cela passe encore...). Mais lorsque nous sommes 2, connectés en \"intercom\" par BlueTooth avec nos 2 casques, la radio ne fonctionne plus du tout, même en ville ou à très basse vitesse ! La radio est coupée en permanence (plages d\'utilisation inférieures à 3 secondes, et après ces 3 secondes, la reconnexion à la radio très lente). Autant dire que cette option radio BlueTooth en duo est inutilisable ! On n\'entend jamais la radio, mais juste des plages de 1 à 3 secondes interrompues de longs temps d\'arrêt ! J\'ai signalé ce défaut de qualité BMW oralement et par écrit (dans les enquêtes BMW \"votre avis nous intéresse) déjà par 3 fois, mais je n\'ai pour l\'instant aucun retour de mon concessionnaire ou de BMW Motorrad France. Quel dommage ! En dehors du fait que les 2 \"protège-culasses\" que j\'avais commandés à l\'origine ne m\'ont toujours pas été livrés/installés (\"BMW est en rupture de stock\" m\'a-t-on dit, je ne l\'ai appris que le jour de la livraison de ma moto, qui avait été lui-même décalé de 2 jours, ce qui m\'a d\'ailleurs coûté 2 journées d\'assurance pour rien), je suis très content de mon acquisition et nous prévoyons déjà de nombreux voyages au guidon de cette superbe, agréable, et confortable machine. Il est dommage que des incidents comme ceux décrits ci-dessus viennent entacher la qualité de mon \"expérience-client\". Pour leur retard de livraison et les protège-culasses non encore livrés (mais déjà payés...), je ne leur vouerai pas pour autant une haine farouche jusqu\'à la fin de temps, car je considère que ceci peut arriver dans le business..., voyons seulement maintenant s\'ils me livrent rapidement les protège-culasses car j\'attends toujours... Mais je suis moins conciliant avec la radio par BlueTooth qui ne fonctionne pas en duo, d\'autant moins au prix facturé pour cette option. Le concessionnaire, oralement, m\'a dit qu\'il avait déjà reçu des plaintes au sujet de la radio qui ne fonctionne pas sur la R 1250 RT, et que cela ne s\'était jamais produit avec les modèles précédents (1200 RT, etc.). Si mon concessionnaire et BMW persistent dans leur silence au sujet de ma réclamation, je m\'adresserai à eux par courrier en recommandé comme il se doit. Je trouve qu\'il est bien dommage d\'en arriver là, car ceci perturbe l\'impression générale qui était très bonne, à la fois sur la qualité du produit et du service, et ceci vient gâcher un peu la satisfaction que j\'ai (et ma passagère aussi !) à avoir repris la moto sur une telle monture, qui procure vraiment un réel plaisir à voyager ! Répondre à Gutty

      Trop lourde maintenant..

      Modèle 2019
      L'ancienne pesait 255kg, contre 280 pour la FJR, et j'avais choisi la BMW, bien mieux dans toutes petites manoeuvres (je suis pas grand) . Mais celle ci en fait 280, c'est comme la FJR. La FJR a un meilleur moteur, une meilleure transmissionn, une meilleure fiabilité, un super confort sur toutes les routes, et est facile à entretenir. La Yamaha consomme plus.. mais le prix de la BMW remet cett aegument à zéro. Si faut se faire c.... à mouvoir un gros etron, je prendrais la yam. ;-) Répondre à pierre dupuis

      Quand on a pas le choix..

      Modèle 2019
      C\'est loin d\'être la meilleure des routières. C\'est assez leger, la selle peut être très basse , la stabilité à très basse vitesse est exceptionnelle, l\'autonomie est fabuleuse (600km si tranquille). Au chapitre des moins , ça saucissonne, les trajectoires ne sont pas au cordeau, le moteur n\'est pas velu, le confort n\'est pas au top, la boite de vitesse semble toujours archaïque (klong klang), la fiabilité est moyenne, et l\'entretien est contraignant et onéreux. Si vous cherchez du confort, ou des sensations moteur, ou de la fiabilité de ouf, ou une pas cher, il y a mieux. Comme je ne suis pas grand, je n\'ai pas le choix. Répondre à jeanphy71

      Modèle 2019
      possesseur d un 1200 rt de 2016 et ne mesurant qu un petit metre 68 ….toujours perche trop haut malgré un rabotage de scelle et un tres leger abaissement de la suspension…. je constate avec tristesse que BMW n a fait aucun effort pour le gens de taille (bien) moyenne sur son nouveau modele Donc malgré son modernisme je ne serais pas client pour un 2019 Répondre à Fender 1948

      Slt Fender , Excuse moi mais si malgré le rabotage de ta selle et l'abaissement de tes suspensions c'est encore trop pour tes 1.68 m , je pense que c'est plus la largeur de la selle de la moto ( entre jambe ) qui te pose problème et non la hauteur ! BMW ne peut qd mm pas fabriquer ses motos sur mesure pour les cas particuliers ! Aucun constructeurs le fait ! Après ils feront comment les grands ? C'est à toi qui doit choisir une moto plus adapté à ton gabarit plutôt hors norme ( Pour un homme ) ! V Participer à la conversation

      Je mesure moi aussi 1m68 et roule depuis 8 ans un 1150rt cela ne m a jamais posé de problème. J ai commandé la 1250rt et je l aurais en avril \"Après l avoir essayé je verrai un commentaire \" Pour le arrêt je ne pose pas les 2 pieds au sol et pour les long trajet je monte le selle au max et c est la selle a hauteur d origine voilà pourquoi je ne comprends pas ton problème bibi la bonne route a toi Participer à la conversation

      Et la boite à vitesse ?

      Modèle 2019
      Gros reproche des dernières version : la boite à vitesse toujours aussi généreuse en Klong et bruits indélicats....... Insupportable ! BM s\'est il décidé à enfin travailler et proposer une boite digne du vingt et unième siècle? Répondre à Gilles

      Phare adaptatif sur R 1250 RT ?

      Modèle 2019
      BM a t-il mis le phare adaptatif de la K1600 ? Répondre à R50/2

      Apparement pas - Ce n\'est mentionné nulle part dans le communiqué de presse ni dans la liste des options. Participer à la conversation

      Quel dommage, j\'ai eu une K1600 GT avec ce phare adaptatif et je peux dire que c\'est exceptionnel ! Participer à la conversation
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la BMW R 1250 RT 2019
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos