Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > BMW > R 1250 GS Adventure 2019 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Vigoureuse expédition

BMW R 1250 GS Adventure

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
BMW

Nouveauté : BMW R 1250 GS Adventure 2019

Trail
Fiche créée le 31/10/2018
BMW R 1250 GS Adventure

        Les grands périples, se réchauffer au coin du feu en regardant le Kilimandjaro, manger une glace après une journée de route au Sri Lanka, changer d'itinéraire pour suivre l'intrépidité – C'est un peu tout ça qui transpire de la R 1250 GS Adventure. Le sherpa de la gamme BMW devient encore plus musclé en adoptant le nouveau moteur 1254 cc. Comme sa sœur GS et l'ensemble de la gamme R, le temps est venu pour plus de fougue.

        Le moteur Boxer est entré dans une nouvelle dimension. A tel point que le constructeur l'implante au pas de charge dans tous les modèles qui lui sont dédiés. La GSA est une grosse moto, imposante, intimidante presque. Aucun problème pour lui offrir des ailes avec la vigueur nouvelle qu'elle va trouver dans les pistons. Avec un peu plus de cylindrée et surtout la technologie ShiftCam, la puissance grimpe à 136 chevaux, le couple à 14,5 mkg, et la disponibilité du muscle mécanique devient beaucoup plus présente. Le ShiftCam permettant un décalage des arbres à cames d'admission et deux profils différents pour l'ouverture des soupapes. L'Adventure peut se permettre de puiser sans retenue dans une réserve de watts abondante, surtout à bas et mi régimes. En plus de la distribution variable, le moteur est optimisé en admission d'air, en lubrification d'huile, et au niveau de l'échappement. Plus performante, cette Adventure est aussi plus lourde de 8 kilos.

        On s'enhardit de partir loin, toujours plus loin. Et elle aime ça. Sauf que BM ne vas pas vous laisser partir avec un sac à dos, un couteau et un lance-pierres. Y a tout un tas de compagnons au milieu des fils électriques. De série, la R 1200 GS Adventure bénéficie de deux Modes de conduite, "Rain" et "Road", ainsi que de l'antipatinage ASC, de l'ABS et du Hill Start Control (démarrage en cote). On peut aisément et financièrement booster la dotation en tapant dans l'option Modes de conduite Pro. Ce qui déverrouille plein de fonctions :
Les Modes de conduite "Dynamic", "Enduro", "Dynamic Pro" et "Enduro Pro", ces deux derniers étant configurables ; le contrôle de traction DTC, plus efficace que l'ASC ; l'ABS Pro, permettant de moduler la puissance du frein dans les courbes ; Le nouveau contrôle de frein moteur DBC ; le Hill Start Control Pro, auto-actif en fonction de l'inclinaison de la pente où on s'est arrêté (+/- 5 %) ; et enfin le Control Brake Light, système faisant clignoter plus ou moins vite le feu stop suivant l'intensité d'un freinage d'urgence, avec allumage du warning en fin de décélération.

        Encore un peu de technologie ? Que diriez-vous de phares à LEDs et d'un bel écran couleur TFT de 16,5 cm. Cette dalle "Connectivity" est apparue en option il y a peu sur les modèles Enduro du constructeur bavarois. Désormais, il s'implante en série un peu partout. Outre un affichage fourni et moderne, il offre une connectivité accrue permettant une donne dose d'interaction avec les Smartphones. Avec l'équipement adéquat, on peut écouter de la zique, passer des coups de fil, et avoir accès à un système de navigation simplifié. L'appli "BMW Motorrad Connected App" vous facilite le chemin : vous rentrez votre destination, le téléphone et l'écran de la GS discutent, puis des icones et des infos succinctes vous guident jusqu'à destination. C'est en série ; si vous voulez un GPS plus conventionnel, avec cartes et fonctions multiples, il y a le Navigator... au tarif salé.

        Restons au catalogue des options pour voir les nouveautés. A son tour, la GSA peut profiter de la suspension semi-active ESA Next Generation. Lisant la route, calculant en permanence le meilleur amortissement possible en fonction du revêtement, de la conduite, du Mode choisi, le système BM prend aussi en compte la charge embarquée pour compenser automatiquement et niveler l'assiette de la moto. Comme toujours en Bavière, la proposition pléthorique des accessoires et options vous permettra de personnaliser la GSA, pour plus d'aventures, de confort, d'efficacité, ou les trois. La hauteur de selle peut se régler à 890 ou 910 mm ; d'autres selles vont du modèle surbaissé à 820 mm jusqu'à une version Rally elle aussi à 910 mm.  Sont dispos également les feux diurnes, les valises en alu, le régulateur de vitesse, le shifter, les poignées chauffantes, le système d'appel d'urgence, le.... Non, y en a trop.

        Contrairement à la GS qui n'a pas changé sa plastique d'un iota quand elle est passée de 1200 à 1250, l'Adventure a voulu montrer subtilement qu'elle en avait plus dans le ventre et les godasses. Ses épaules sont toujours aussi larges, emprisonnant un réservoir de 30 litres permettant de longues étapes. Mais elles ont gagné des coudes en aluminium, de nouvelles ouïes d'admission d'air et des renforts tubulaires d'un nouveau dessin, sensiblement renforcé. Les étriers de frein sont nouveaux tout en conservant les mêmes données techniques : deux disques de 305 mm à l'avant pour des mâchoires radiales à 4 pistons et un disque de 276 mm gniaké par deux pistons.

        Vous craquez ? Les montagnes ensablées, la pêche à Tombouctou et les souvenirs de la brume ne peuvent plus attendre ? Faudra d'abord faire un choix. La R 1250 GS Adventure ne vous propose pas des coloris mais des thématiques.
La version de base fait le distinguo avec des étiers de frein et des roues noirs, plus une pointe de provoc avec un dessus de selles rouge.
L'Exclusive préfère du doré pour ses étriers mais abonde de gris et de sombre sur le cadre et divers éléments.
La HP est celle qui se distingue le plus. De par son coloris Motorsport et ses jantes dorées ; et son coté plus sportif avec un pare-brise plus court, une selle bien plus petite quasi monoplace, et des protections sur le bas du cadre.

        Reconduite dans ses prérogatives avec plus de punch dans le moteur, la R 1250 GS Adventure peut se targuer d'un souffle nouveau, d'un équipement électronique de série enrichi, et de possibilités de conquêtes Ushuaïenne tout autant à fleur de peau. Parfaite illustration de la baroudeuse dévoreuse de frontière, la BM doit maintenir une force de frappe pour résister aux KTM 1290 Adventure R, Triumph 1200 Explorer XC, Multistrada 1200 Enduro Pro et autres concurrentes de fort calibre.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

BMW R 1250 GS Adventure 2019

BMW R 1250 GS Adventure
  • Chassis :
  • Cadre : Structure en tubes d'acier
  • Réservoir : 30 litres
  • Hauteur de selle : 890 / 910 mm
  • Longueur : 2270 mm
  • Largeur : 952 mm
  • Empattement : 1504 mm
  • Poids en ordre de marche : 268 kg
  • Train avant :
  • Fourche Telelever Ø 37 mm, déb : 210 mm
  • 2 disques Ø 305 mm, étriers radiaux à 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 19"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par cardan
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur et monobras Paralever, déb : 220 mm
  • 1 disque Ø 276 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 170 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre à plat, 4 temps
  • Refroidissement : liquide
  • Injection Ø 52 mm
  • 2 ACT, variable
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1254 cc (102.5 x 76 mm)
  • 136 ch à 7750 tr/min
  • 14.5 mkg à 6250 tr/min
Ce qu'il faut retenir de la

BMW R 1250 GS Adventure 2019

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la BMW R 1250 GS Adventure 2019"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :