Motoplanete

BuellXB-12X Ulysses 2010

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

L\'aventure à l\'américaine

Trail

Décidément, rien n'arrete Erik Buell et son imagination fertile. Après nous avoir servi ses modèles XB au gabarit de 250 de GP, voici que ce créateur de motos si singulières tente l'aventure avec un modèle typé tout chemins. La nouvelle XB 12 X Ulysses, c'est un peu la Ducati Multistrada version Buell.
Pour se transformer
en Indiana Jones, la XB 12 enregistre pas mal de modifications dont la plus notable (mis à part l'esthétique qui fait très baroudeuse sportive) est l'augmentation du débattement des suspensions. Avec son regard féroce de XB-9SX, sa géométrie un peu moins radicale, son empattement augmenté et ses pneus mixtes, la Ulysses semble prête à déchirer les sentiers autant que le bitume.
La technologie embarqué demeure celle de la série XB, avec son cadre périmétrique en alu faisant office de réservoir d'essence ( rallongé et offrant 3 l de plus de contenance), un bras oscillant (nouveau et plus léger) contenant l'huile, et un bicylindre d'origine Harley porté à 100 ch. La boite de vitesses s'est refait une jeunesse, employant des bagues de synchronisation pour un fonctionnement plus doux et plus rapide. La nouvelle courroie de transmission est plus résistante, et Erik a même pensé au voyage :

Plus confortable, la XB 12 X est censé offrir une position de conduite naturelle et agréable ainsi qu'une place passager bien plus choyé qu'à l'habitude. Il est également prévu quelques options pour partir en séjour, tel un kit de bagagerie (tiens, tiens, Buell nous re-ferait-il le coup de la S3T Thunderbolt Touring de 97 ?) et un système GPS.
Connaissant le tempérament des Buell sur la route, ça devrait donner quelque chose de sacrement vivifiant dans ce créneau des gros trails sportifs.

Essai :

BBUELL XB-12X Ulyssesbbbvvvvuuiiieeuuhhhhhh... Ça, c'est la musique que vous entendrez le plus souvent en vous enfermant dans les rues d'une ville avec la Ulysses. Ce n'est pas le V2 qui fait ce bruit ; lui, il s'occupe des basses, variant le rythme au gré des humeurs du pilote (même sans d'ailleurs... il n'arrive pas à se caler sur un régime stable quand on veut évoluer en douceur). Le gros moustique qui bourdonne, c'est tout simplement le ventilo qui s'occupe d'évacuer les calories du cylindre arrière. Ça chauffe - et assez rapidement, l'hélice tourne en permanence. Pénible. Pour faire demi-tour, 'tention aux trottoirs sur une avenue vu comme ça braque pas. Arrêtons de nous leurrez : la Buell ne fait pas grand chose pour nous faire apprécier l'urbanime.
Eh...! Avec ce profil de Alan Quaterman, vous vous attendiez à quoi ?!? A un T-Max ? Remettons les choses dans leur contexte - Rangez le costume de ville, enfilez le galurin, chaussez les santiags et faites craquer le cuir. Sur la route menant vers l'aventure, l'Ulysses a manifestement oublié ses caprices de l'agglomération. Entre vous et la route, une équipe veille pour le confort : les suspensions sont à l'avenant et la selle autant accueillante que mousseuse. Le voyage s'annoncerait épargné du courroux de l'Olympe si la protection se montrait digne de ce nom. Le routards devront investir dans un plus grand morceau de plexiglas.

Pendant que les compagnons pioncent et que Pénélope fait un brin de couture au bercail, il suffit de quelques lacets bien placés et du martèlement du twin pour succomber au chant des sirènes d'Ulysses. Dans les entrailles de la Buell, c'est un souffle ample et profond qui vous invite à faire l'andouille sur la moindre spéciale, euh, départementale un peu viroleuse.

Avec la nouvelle boite, la sélection des rapports sur la XB a fait de notables progrès, passant du statut de ciment frais à celui de coup de botte viril. Ce n'est pas vraiment dommage car l'on s'evertue à profiter de la plage d'effort du twin. Seulement 4000 trs, qui en paraissent bien plus tant la poussée se fait dans l'effort et le couple. Et comme il est très souple, on peut passer une bonne partie de la balade sur le 5eme rapport.

Agile et très bonne freineuse, c'est en arsouille que l'Ulysses marquera le pas, du fait de ses suspat' réglées souples. En rentrant sérieusement sur les freins dans un tournBUELL XB-12X Ulyssesant, la fourche plonge et la brêle refuse de s'inscrire dans la courbe. Dès lors, obligé de lâcher le levier pour soulager l'avant et faire virer la meule. Pas génial, et même frustrant car le châssis des XB est une invitation au jeu. Un pilotage moins "sur les dents" et plus réfléchi redonne toute son efficacité à l'Ulysses. Pensez à vérifier les pneus chaussés sur cette Buell : il parait que la monte d'origine entraîne un léger louvoiement du train avant au-delà de la vitesse de croisière sur autoroute. Et pensez à garder un tournevis dans la poche pour régler l'amortissement ; car l'Ulysses ne réussit pas à se montrer aussi polyvalente sur tous les terrains et avec tous les types de conduite qu'une certaine BMW du même segment. De réels efforts n'empechent pas cette Buell de demeurer une machine très typée et pas forcément pour tout le monde - et c'est justement pour ça que leur saveur n'a pas grand-chose à voir avec les pâtes ou le sushi.

M.B
(Texte de l'essai inpiré par l'article de T. Baujard
Moto-Journal n°1 680 - photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      12 295
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreBuell XB-12X Ulysses 2010

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Buell XB-12X Ulysses 2010
      • Chassis
      • Cadre : périmétrique en aluminium, contenant le carburant
      • Réservoir : 17 litres
      • Hauteur de selle : 841 mm
      • Longueur : 2 180 mm
      • Largeur : 892 mm
      • Empattement : 1 370 mm
      • Poids à sec : 193 kg
      • Poids en ordre de marche : 232 kg
      • Train avant
      • Fourche téléhydraulique inversée Showa Ø 47 mm, déb : 165 mm
      • 1 disque flottant Ø 375 mm, étrier 6 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Buell XB-12X Ulysses 2010
      • Transmission
      • Boite à 5 rapports
      • Transmission secondaire par courroie crantée
      • Train arrière
      • Mono-amortisseur, déb : 162 mm
      • 1 disque Ø 240 mm, étrier 1 piston
      • Roue AR : 180 / 55 - 17
      • Moteur
      • Bicylindre en V à 45° , 4 temps
      • Refroidissement : Refroidissement par air et huile
      • Injection
      • culbuté
      • 2 soupapes par cylindre
      • 1 203 cc (88,9 x 96,8 mm)
      • 94 ch à 7 000 tr/min
      • 10,40 mkg à 5 500 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 2,05 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Déposez votre avis sur la Buell XB-12X Ulysses 2010
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos