Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > KAWASAKI > ZX-10R 1000 2008 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Outil de communication

Kawasaki ZX-10R 1000
 
Kawasaki

Kawasaki ZX-10R 1000 2008

Sportive
Fiche créée le 14/01/2009
Kawasaki ZX-10R 1000

'Tention les yeux ! Bonjour le choc. Une tronche aussi agressive, on n'a jamais vu ça chez Kawa, et pas sûr qu'on puisse trouver une gueule plus méchante dans la production de ses 10 dernières années. Après sa refonte de 2006, la grosse Ninja doit logiquement beaucoup changer, comme le veut la règle calendaire des japonais (Au bout de 2 ans : Evolution - Au bout de 4, gros changements).

La ZX-10R, c'est des gros watts, du caractère ; et cette année, ce sera en plus un design très tranché et agressif. Ses flancs sont taillés de grands coups de serpe, le regard souffre d'un strabisme particulièrement menaçant, et que penser des clignotants avant. Accrochés sous les antennes, ils ne s'intégrent nul part dans le design de la machine, comme si il fallait les caser quelque part parce que c'est obligatoire mais que leur intégration avait été oublié dans le cahier des charges. Manque d'idées ? On pourrait également le penser en observant le postérieur de la Kawa : on croirait presque que l'arrière a été piqué à une certaine GSX-R 1000 modèle 2005. Regardez bien ce pot en forme de tromblon, et la selle au dessin si particulier, sauf que les clignos ne sont pas intégrés dans la coque ; et qu'ici, le porte-manteau qui prolonge le bâti arrière est encore plus épouvantable (heureusement qu'il ne reste en place que le jour de l'achat). Vu de derrièrKAWASAKI  ZX-10Re, elle retrouve son identité de 10 R avec un feu inspiré des générations précédentes.
Plus bestial, la ZX-10R ne fait pas dans la dentelle mais dans le mordant. D'ailleurs, on la croirait doté de mandibules prête à mordre la première hypersport qui passe. Vipère ou insecte vorace, la nouvelle ZX-10 R n'a rien de la gentillesse de sa petite soeur Ninja 250 R.

Les données techniques franchissent un nouveau cap dans la démesure. La ZX-10 R de 2008 revendique des chiffres de puissance démentiels : nouveau record pour une hypersport : 188 chevaux ; et en dynamique, Kawa annonce un chiffre mythique : 200 chevaux avec le système d'admission d'air forcé. En ce qui concerne les prestations de la machine, Kawasaki nous informe que les ingénieurs ont particulièrement travaillé sur la communication entre la moto et son pilote, de façon à ce que celui-ci ressente au mieux les sensations et les réactions de la machine.
Et des sensations, il va y en avoir. Le bouilleur Kawa a gagné encore plus de patate à haut régime, et ce tout en conservant son gros couple dans les bas et mi-régimes. Glurps... ça va être chaud. Quelques transformations permettent d'améliorer la réponse des gaz : une batterie d'injecteurs secondaires (En conditions de roulage normales, seuls fonctionnent les injecteurs aval, l’entrée en service de l’injecteur amont étant déclenchée par la position d’ouverture des gaz et le régime moteur), des corps d'injection ovales, une nouvelle forme des conduits d'admission et un taux de compression de 13 à 1. pour améliorer la souplesse moteur et la courbe de puissance, le diamètre des soupapes d’échappement a été ramené de 25,5 mm à 24,5 mm. Les conduits d’échappement sont désormais plus étroits au milieu et plus larges à l’ouverture, afin d’améliorer la circulation. Naturellement, les chambres de combustion ont été redessinées en conséquence. * Les soupapes d’admission et d’échappement sont en titane afin de réduire la masse totale en movement. Enfin, le profil des cames a été retouché afin de mieux accepter les très hauts régimes : leur levée plus importante procure un gain de puissance en haut des tours et facilite la préparation du moteur pour la compétition.

L'axe de conception de la machine suivait une directive claire : la compétition sans concession. les ingénieurs ont commencé par créer une superbike de compétition top niveau, puis l’ont transformée en machine de route. Les organes du moteur et du cadre ont été d’abord testés sur une superbike d’usine, suivant un processus cyclique. La contribution d’un pilote pro a permis de tester les pièces aux limites de leurs performances. La compatibilité avec des slicks, un réglage “circuit” des suspensions, etc. était acquise, mais les performances ont quand même été évaluées à l’occasion de vraies courses.
Les pièces dont les performances étaient jugées satisfaisantes par l’équipe usine ont ensuite été testées sur la machine de série servant aux essais, retouchées, puis testées et rectifiées à nouveau sur la machine de course.

Coté chassis, la répartition de rigidité du cadre à double poutre en épine dorsale a encore été optimisée. Les pièces pressées du cadre sont désormais de forme convexe et non plus concave.
Les tubes de fourche bénéficient d’un traitement de type DLC (Diamond-Like Carbon), un revêtement basse friction qui améliore non seulement le travail de la fourche, mais également le contrôle des frottements. La fougue du train avant peut compter sur la prévention d'un amortisseur Öhlins exclusif fourni de série.
Sur la suspension arrière Uni-Trak, le point d’ancrage de la biellette a été repositionné. L’amortisseur entièrement réglable dispose d’un double réglage de compression (rapide et lente).

 

Les nouveaux étriers radiaux sont munis de deux plaquettes doubles au lieu de quatre. Kawa annonce une qualité de freinage identique mais renforcé par une amélioration de l’attaque et de la gestion du freinage grâce au feeling plus progressif.
Les nouveaux disques en pétales de ø 310 mm se substituent au modèle antérieur de 300 mm, et leur épaisseur a été ramenée de 6 à 5,5 mm afin d’améliorer la dissipation thermique.

Kawasaki a sûrement du mal à encaisser la domination des R1 et GSX-R 1000. Voici un début de réponse à la sauce Superbike.

M.B - photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Kawasaki ZX-10R 1000 2008

Kawasaki ZX-10R 1000
  • Chassis :
  • Cadre : Epine dorsale double poutre alu
  • Réservoir : 17 litres
  • Hauteur de selle : 830 mm
  • Longueur : 2110 mm
  • Largeur : 710 mm
  • Hauteur : 1135 mm
  • Empattement : 1415 mm
  • Poids à sec : 179 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm, déb : 120 mm
  • Frein 2 disques Ø 310 mm, étriers radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120/70 - 17"
  • Transmission :
  • Boïte 6 vitesses
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Suspension AR monoamortisseur, déb : 125 mm
  • Frein 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 190/55 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 998 cc (76 x 55 mm)
  • 188 ch à 12500 tr/min
  • 200 ch avec l'air forcé
  • 11 mkg à 8700 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 0.95 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Kawasaki ZX-10R 1000 2008

Les plus
  • Encore plus de watts
  • Couple préservé
  • Agressivité
Les moins
  • Manque d
  • Bavette arrière
  • Grosse puissance à gérer
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Kawasaki ZX-10R 1000 2008"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :