Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > KAWASAKI > W 800 Street 2019 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Du fond du coeur

Kawasaki W 800 Street

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Kawasaki

Kawasaki W 800 Street 2019

Roadster
Fiche créée le 12/12/2018
Kawasaki W 800 Street

          C'est quand même pas de bol. Alors que la mouvance Vintage confirmait son ascension, voila que les normes Euro4 venaient saboter la survie de la W 800. Elle qui illustrait à merveille le classic chez Kawasaki, celle qui renvoyait à la W1 des années 60, telle une rétro qui n'avait rien de néo, frêle comme une abeille au milieu des bourdons.
Poussez-moi par la porte et je reviens par le balcon. Le temps d'une pause dans les ateliers d'Akashi a permis à cette machine de préparer son retour. La W 800 est comme avant, mais elle a presque tout changé.

          Sa ressemblance avec la Triumph Bonneville ne date pas d'hier. Depuis la W 650, c'est comme ça. Et ça continue. On se demande même ce qui a changé depuis son dernier épisode en 2016. Regardons un peu..... Alors, y a moins, beaucoup moins de chrome. Du noir de partout, des clignos plus petits, un phare à LEDs manifestement chouravé à  la Z 900 RS. Ah, pis comme elle a dû se soumettre à la législation, v'la t'y pas qu'elle accroche des catadioptres moches et des pistes d'ABS.
Cela ne peut pas être tout ; Kawa annonce que seulement 10% de l'ancienne W a été reconduit. Un paquet de pièces a donc dû être remanié, sans que cela ne se voie nécessairement.

          La présence de l'ABS met la puce à l'oreille. Avec le tambour d'avant, on aurait eu pas mal de difficultés à l'installer. Du coup, la W 800 Street, comme la Café, reçoit un disque de frein à l'arrière – avec un étrier à deux pistons. incontournables, les jantes à rayons, les pots saucissons et les soufflets de fourche sont toujours de la partie.
Le cadre en acier à double berceau est identique dans sa forme, sauf que l'épaisseur des tubes a été modifiée et la rigidité revue sur l'ensemble des pièces le constituant. Pour le reste, le constructeur demeure très discret. Tout autant sur les modifs moteur, que l'on spécule limitées à se contenter d'une conformité Euro4.

          De l'extérieur, le bicylindre de 773 cm3 semble inchangé. Mêmes carters, mêmes ailettes, même charme antique, et surtout cette distribution par couple conique. Cette moto est la seule du marché à proposer encore cette cinématique d'engrenage pour agiter les soupapes.
Le gros avantage de ce moteur, c'est sa franchise : il sent l'autrefois, il vit comme autrefois, et il conçoit la puissance comme autrefois. Il revendique un maxi de 35 kW, soit quasiment la même énergie que l'ancienne version. Pas un foudre de guerre, plutôt un moulin sympathique en promenade, avec plus de classe que de vigueur. En bonus pour les jeunes permis, les watts sont pile poil pour le permis A2.

          Prônant une position de conduite décontractée, la W 800 invitera à la plaisance. Au guidon, on retrouvera le bloc compteur à deux cadrans, deux aiguilles, une fenêtre digitale et une série de voyants sensiblement enrichie. La déco interne est revue, tandis que la zone rouge a perdu 500 tr/mn. Peut-être que le twin a vu son répondant remanié pour plus de réponse à mi-régimes au détriment des hauts... De toute façon, la vivacité à prendre des tours, ça n'a a jamais été vraiment son truc.
Flute, la béquille centrale n'est plus de série. Les grip-genoux sur le réservoir non plus d'ailleurs. Bah, si ça peut permettre de garder un prix raisonnable. Sur tout que..... Oups non, le prix n'est pas du tout contenu. La mise à jour fait mal au portefeuille, la W 800 étant affiché avec 17% de plus. Elle est à peine moins chère qu'une 900 Bonneville T100, plus puissante et mieux équipée. Face à une Street Twin, même pas la peine de tenter le match. La Kawasaki W 800 Street devra avant tout compter sur un coup de cœur.
Coup de cœur ne se limitant pas à sa plastique mais aussi à  sa conduite bucolique du temps d'avant. Son comportement devrait se situer un petit cran au-dessus de celle que nous avions testé sur les routes de la nostalgie.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Kawasaki W 800 Street 2019

Kawasaki W 800 Street
  • Chassis :
  • Cadre : Double berceau acier
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø nc
  • 1 disque Ø nc, étrier 2 pistons
  • Roue AV : 100 / 90 - 18"
  • Transmission :
  • Boîte 5 vitesses
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • 2 amortisseurs combinés
  • 1 disque Ø nc, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 130 / 80 - 18"
  • Moteur :
  • Bicylindre Vertical, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement par air
  • Injection Ø nc
  • 1 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 773 cc (77 x 83 mm)
  • 48 ch
Ce qu'il faut retenir de la

Kawasaki W 800 Street 2019

Les plus
  • W1 revival
  • Aspect moteur
  • Consommation
  • Confort
Les moins
  • Puisance mesurée
  • Moins de chromes que l'ex-W 800
  • Cher
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Kawasaki W 800 Street 2019"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :