Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > MORINI > GRANPASSO 1200 2017 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Le style dans l'exercice

Morini GRANPASSO 1200

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Morini

Morini GRANPASSO 1200 2017

Trail
Fiche créée le 25/01/2017
Morini GRANPASSO 1200

         Dans le segment des gros trails, il y a les maxi-trail-GT, les baroudeurs, ceux qui tentent la polyvalence. Et il y a le GranPasso. Léger, puissant, expressif, à la limite du sportif, l'engin assume sa différence. Quelqu'uns pourront continuer à craquer pour lui en 2017 mais il n'ira pas beaucoup plus loin. Morini le maintient en Euro3, et la réglementation jouera de son sort. L'occasion de le découvrir ; avant le clap de fin ou une évolution majeure ? Car les derniers changements commencent à dater...

         Le Granpasso joue double-jeu depuis 2014 : son équipement s'enrichit mais l'addition est salée. Cette année-là, le trail italien s'est progressivement alourdi d'un paquet d'euros. Que s'est-il passé ?
Voyons ce qui a changé à bord. Certes, on trouve une sélection de pièces carbone pouvant être peintes à la demande du client : carter de chaine, garde-boue avant et arrière, flancs de carénage. De nouvelles poignées passager en métal s'incrustent à l'arrière. Pas vraiment suffisant pour justifier la fièvre des prix. L'usine fait certainement face à de nouveaux coûts de production. Du coup, le tarif plancher et les améliorations de 2013 (déjà pas mal de pièces en carbone, un nouveau régulateur de tension, un nouvel embrayage antidribble permettant 50% d'effort en moins au levier, une selle améliorée, une peinture de meilleure qualité) se dissolvent dans l'interrogation économique.

         Le trail italien fait surtout valoir son potentiel dynamique au milieu de la guerre des trails. C'est la BMW R 1200 GS qui domine le marché et tient lieu de référence. Nombre de machines typées et de motorisation l'affrontent. De son coté, Morini a choisi une approche plus sportive sans pour autant oublier l'aspect routier/trail.
Une selle large inspirant le confort, des suspensions à grands débattement, jantes tubeless à rayons chaussées de pneus mixtes, un pare-brise témoignant d'un certaine disposition protectrice, un réservoir de 25 l, un sabot moteur : le Gran Passo semble paré pour le tourisme, et même un peu de chemin. Les options valises, GPS, poignées chauffantes, etc... ne feront pas craindre d'abattre du kilomètre.

             Mais une Italienne se distingue surtout par son tempérament. Et le sportivité ainsi que le caractère n'ont pas été mis à l'écart sur le trail Morini. Sa carrure ciselée et agressive n'a rien de la gentillesse d'une Versys 1000 ou d'un Super-T. Le style ( en provenance du studio Marabese Design) est bien présent, osé, voire dérangeant avec ses optiques lenticulaires - question de goût - et assure l'essentiel : se faire remarquer. Son postérieur de Star Trek agrémenté d'un pot relevé aux 3 orifices joue lui aussi avec le regard. Gaffe ; le visuel n'est qu'un prélude aux prestations promises. Le moteur 1200 est le même que celui qui équipe la Corsaro, roadster fougueux et pas qu'un peu. A 118 chevaux, on a déjà affaire à quelque chose de sérieux. Le caractère est plus.... déluré.
Mis à part leurs débattement, les suspensions font davantage penser à celle d'une hypersport plutôt qu'à celles d'un trail : amortisseur Öhlins fixé latéralement avec réglage de la compression, précharge, détente et hauteur, maousse fourche inversée de 50 mm de diamètre -> le trail italien s'annonce d'une efficacité de premier plan. Le système de freinage est plus sage, plus adapté à ce type de machine : du brembo à 2 pistons par étrier mordant 2 disques avant de 298 mm de diamètre ; mais commandé par une pompe radiale.

             Le Gran Passo aime les coups de sang, et n'aura pas vraiment envie de se balader avec les Crosstourer ou Tiger Explorer. Il préferera nettement se fritter aux Multistrada, 1200 Dorsoduro et 1130 Tre-K.

M.B - photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Morini GRANPASSO 1200 2017

Morini GRANPASSO 1200
  • Chassis :
  • Cadre : treillis tubulaire en tubes d'acier
  • Réservoir : 27 litres
  • Hauteur de selle : 875 / 830 mm
  • Longueur : 2200 mm
  • Largeur : 930 mm
  • Hauteur : 1180 mm
  • Empattement : 1490 mm
  • Poids à sec : 198 kg
  • Poids en ordre de marche : 210 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 50 mm, déb : 175 mm
  • 2 disques Ø 298 mm, étriers 2 pistons
  • Roue AV : 110 / 80 - 19"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • Transmission finale par chaine
  • Train arrière :
  • Monoamortisseur Öhlins, déb : 200 mm
  • 1 disque Ø 255 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 150 / 70 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V à 87°, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø 54 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1187 cc (107 x 66 mm)
  • 118 ch à 8400 tr/min
  • 10.6 mkg à 7000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.68 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Morini GRANPASSO 1200 2017

Les plus
  • Style
  • Equipement
  • Gros twin
  • Efficacité et peps
Les moins
  • Tronche marquée
  • Béhème 1200 GS leader
  • Forte hausse tarifaire
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Morini GRANPASSO 1200 2017"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :