Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > TRIUMPH > 900 Street Scrambler 2019 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Allons chercher les coins perdus

Triumph 900 Street Scrambler

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Triumph

Nouveauté : Triumph 900 Street Scrambler 2019

Roadster
Fiche créée le 21/11/2018
Triumph 900 Street Scrambler

        Le genre Scrambler est revenu du passé sous l'impulsion de la mode bien plus que pour ses qualités oubliées. C'est le trail qui a repris ses missions depuis bien longtemps. Que lui reste-t-il alors, si ce n'est son histoire ? Tant de choses, à commencer par sa polyvalence intrinsèque. La joie du roadster mélangée à des capacités d'excursion hors route.
Triumph l'a bien compris, l'a mis en valeur depuis des années, le maintient plus que jamais dans sa gamme avec une hausse de performances pour son 900 Street Scrambler. Endormez-vous sur la plage ! Il vous permettra d'être à l'heure au boulot le lendemain. Avec plus de watts dans le café à présent.

        Une tartine, un salut aux potes, on éteint les braises du barbec de la veille et on allume le twin. Avec la Triumph, on embarque une partie du charme des moments égarés avec soi. Avant le retour à la réalité du quotidien, on peut avoir le cœur à se paumer dans les chemins étriqués. Le Street Scrambler est fait pour ça, avec ses échappements relevés, son petit sabot, ses pneus à pavés et ses jantes à rayons. Attention à ne pas se gourer au moment de partir en prenant celle de Gérard, de la génération d'avant. Car elles sont quasiment identiques dans leur aspect. Sauf la selle, qui change de revêtement ; pis le logotype, un peu retouché ; le bocal de frein, légèrement décalé. Aussi la fourche ; avec ses tubes plus espacés, elle a vraiment plus d'allure. Elle se veut aussi plus efficace, avec une amélioration des composants internes. Le train avant apparait moins fluet. En se penchant un peu, on voit qu'il prend la route et son dynamisme plus au sérieux avec un nouvel étrier de frein Brembo qui double le nombre de pistons.

        En passant à coté des clôtures bordant les champs où paissent les vaches, chacun songera à se glisser dans la peau de Steve Mc Queen... ou pas. Triumph ne manque pas une occasion de mettre en avant son ambassadeur fétiche à chaque fois qu'une Classic soulève une motte de terre. C'est trop tentant, l'acteur faisant partie de ses icones du monde de la moto. De ceux qui ont apporté une vie, un symbole voire une légende autour de cette passion. On ne cessera de trouver une analogie avec la TR6 sur les présentoirs et les dépliants. Alors que pour l'heure, faut surtout se magner car on va être en retard à force d'éviter les trous de lapins et de discuter avec chaque bovin un peu paumé. Quand la départementale va refaire surface, on va pouvoir mettre du gaz.

        L'ex-Street Scrambler n'était pas un fan de l'exercice, manquant vraiment de souffle après les mi-régimes. Triumph répond à la critique en dopant le twin. Pas plus de cylindrée mais une hausse du taux de compression, un vilebrequin, des arbres fixes et des arbres d'équilibrage de vilo plus légers, une injection revue et 18% de puissance en plus au final. Cela représente un gain de 10 ch pour ce 900 cm3, atteignant un point culminant de 65 chevaux. La réponse moteur sera ainsi plus pétillante, permettant d'oublier le coté "il en manque un peu" du modèle précédent. Mais les watts, il faut aller les chercher. La valeur maxi est atteinte à 7 500 tr/mn, quand son prédécesseur crachait ses 55 bourriques à 6 000 trs. Punition identique pour le couple, inchangé avec 8,2 mkg mais développé 350 trs plus haut, à 3 200.

        L'humeur au réveil est souvent différente de celle après le ptit-dej. Pour ce Scrambler, c'est pareil. En plus des évolutions moteur, Hinckley lui a implanté des modes de conduite. Les cartographies Rain, Road et Off-Road viennent s'ajouter au contrôle de traction et à l'ABS déconnectable, ces deux derniers étant déjà présents depuis la naissance du Street Scrambler.

        Nous avons vu l'essentiel des évolutions du 900 Street Scrambler. Pour les plus avertis, ils peuvent encore trouver des réponses du coté de l'instrumentation, du garde-boue avant, du té de fourche supérieur et des supports de phare. L'œil doit être celui d'un authentique passionné.
Comme dab, plein d'accessoires sont prévus, dont un nouveau kit Urban Tracker d'orientation routière avec :
- Une sacoche résistante de 25 L et son kit de montage
- Des silencieux Vance & Hines
- Un bouchon de réservoir d'huile noir usiné sur machine CNC
- Un renfort de guidon noir
- Un kit de plaque porte-numéro
- Une selle côtelée noire typée café racer
- Un kit de barre de protection noire
- Une grille et un cuvelage de phare
- Un garde-boue avant surélevé
- Un kit de sabot moteur.

        Une fois arrivé au job, s'il reste un peu de boue sur le pantalon, c'est que la journée a bien commencé. On s'intéresse bien au scrambler pour ça, non ?!? Comme souvent, le style exige un prix. L'anglaise est bien au-dessus de la fourchette d'un roadster de moyenne gamme.
Triumph a aussi pensé à ceux qui veulent plus costaud, plus puissant, plus baroudeur, plus premium, moins accessible : les versions 1200 en opus XC et XE.

M.B - Médias constructeur

 

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Triumph 900 Street Scrambler 2019

Triumph 900 Street Scrambler
  • Chassis :
  • Cadre : double berceau tubulaire en acier
  • Réservoir : 12 litres
  • Hauteur de selle : 790 mm
  • Longueur : 2125 mm
  • Largeur : 835 mm
  • Hauteur : 1180 mm
  • Empattement : 1445 mm
  • Poids à sec : 198 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 310 mm, étrier 4 pistons
  • Roue AV : 100 / 90 - 19"
  • Transmission :
  • Boite à 5 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • 2 amortisseurs latéraux, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 255 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 150 / 70 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : par air et eau
  • Injection Ø nc
  • 1 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 900 cc (84.6 x 60 mm mm)
  • 65 ch à 7500 tr/min
  • 8.2 mkg à 3200 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 3.05 kg/ch
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw
Ce qu'il faut retenir de la

Triumph 900 Street Scrambler 2019

Les plus
  • Plus de puissance
  • Deux personnalités
  • Assistances debrayables
Les moins
  • Le tarif affirmé
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Triumph 900 Street Scrambler 2019"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :