Motoplanete

BMWR 1200 GS 2018

Présentation Technique à retenir Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Menus changements, pour une GS à la carte

Trail

      Que vous soyez en partance pour la Défense ou pour l’Ardèche, voir même pour la savane, BMW tient à vous proposer la moto la plus adaptée. Et pour cela, il y a trois versions ; une version Rallye, une édition Exclusive, ainsi qu’une version Standard. Même si la GS constituait déjà un outil d’exception pour les trois destinations citées précédemment, c’est "la première fois que le client peut opter pour un typage plutôt enduro ou au contraire privilégier l’exclusivité", dixit BMW Motorrad. Pour parvenir à tant de polyvalence, les Munichois ont fait appel à une dotation électronique encore plus complète qu’auparavant. Les systèmes embarqués sont plus que jamais au service du comportement. Vous ne roulez plus à même le bitume, mais sur un épais tapis d’électronique. Présentons un à un les fils de cuivre de cette épaisse étoffe, mais attention ; c’est à vous de la coudre selon vos désirs, et malheureusement pour un certain coût. Toutes les nouveautés sont seulement disponibles en option. Vous disposez donc de :

          - L’option "Mode de pilotage Pro" qui comprend :  les modes "Dynamic & Dynamic Pro" et "Enduro & Enduro Pro". Le mode "Dynamic" offre une réponse des gaz, comme son nom l’indique, plus dynamique. Alors que le mode "Enduro" offre un comportement plus adapté au tout-terrain. Il accepte les glisses et lisse l’intervention de l’ABS et du traction-control. Les déclinaisons "Pro" diffèrent par leur possibilité d’être entièrement personnalisables.

Cette option comprend aussi le traction-control dynamique "DTC", qui est plus précis que celui d'origine et permet des accélérations plus franches. Mais également l’aide au démarrage en côte ; le "Hill Start Control".

          - L’E.S.A "Next generation" (Suspensions à réglage électronique) : Son rôle est d’adapter les suspensions en temps réel aux conditions auxquelles elles sont confrontées. La nouvelle génération se dote d’une correction d’assiette automatique. Sur les modes "Dynamic et Dynamic pro ", il raffermit les suspensions par défaut, tandis que pour les modes "Enduro et Enduro Pro", il rend leurs comportements beaucoup plus réactifs et adaptés aux excursions tout-terrain. L’E.S.A "Next Generation" adapte automatiquement le tarage de la suspension arrière en fonction du poids à l’arrêt, suivant le chargement de la moto (passager ou valise). La pré-charge est réglable par défaut sur maximum ou minimum.

          - Depuis 2018, le tableau de bord peut évoluer en choissant le "Connectivity". Un écran de 6.5 pouces full numérique, à matrice TFT. Fini les aiguilles et le petit écran de bord, qui peuventt être remplacés (contre belle bourse) par un affichage techno, incluant les fonctions et infos de bord, un guidage routier, une connectivité Bluetooth, un système de téléphone mains-libres et des fonctions multimédia.
L'Emergency Call s'ajoute aussi au banc des options.

          La nouvelle dotation d’origine se restreint aux modes de pilotages "Rain" et "Road", ainsi qu’à l’anti patinage ASC, moins abouti que le DTC. La combinaison des deux offre une traction optimale de tout instant, adaptée à vos humeurs et aux conditions.
Sur le mode "Rain", L’ASC est plus interventionniste et la réponse des gaz se fait plus douce et adaptée aux chaussée glissantes et détrempées.
Le mode "Road" quant à lui procure un couple et une réponse moteur optimale.
La GS1200 a passé l’examen EURO 4 avec brio puisque malgré une nouvelle injection et un nouveau catalyseur, les valeurs de puissance demeurent inchangées. Soit 125 ch à 7 750 t/min pour 125 Nm à 6 500 tr/min. Indolore. Aussi paradoxal que cela puisse paraître et malgré tout cet arrivage électronique, le bicylindre à plat se veut toujours "primitif" (sic). Aucune modification ne lui a été apporté depuis sa mue en moteur "moderne", par l’adoption d’un refroidissement liquide en 2013. Aucune évolution non plus du côté du châssis. Il conserve sa fourche Telelever dissociant la fonction d’amortissement et de direction, ainsi que son bras oscillant Paralever qui répond aux contraintes de sa transmission par cardan. Le tout, soutenant le même cadre tubulaire à moteur porteur. Se réinventer lorsque l’on est au sommet de son art, sans risquer de chuter, est toujours un exercice laborieux et surtout fastidieux. On verra dans les années à venir, quelles innovations les ingénieurs munichois auront à nous proposer pour remplacer cette technologie, déjà très avant-gardiste.

         Sur la version Standard, l’esthétique et l’ergonomie ont connu quelques menus changements. Dans l’ensemble, les angles épineux laissent place à des formes davantage tronquées, confortant l’impression de robustesse de la moto. Son garde boue avant abandonne les trois pointes qui le caractérisaient pour deux découpes davantage carrées. La forme des écopes de réservoirs, les caches de trompe-admission, les carénages de flanc de réservoir… évoluent également. L’ergonomie du réservoir a fait l’objet d’une attention toute particulière, favorisant la conduite off-road.

          La GS1200 est plus que jamais une bonne-à-tout-faire. Mais une bonne chic, qui s'adapte à toutes vos envies, à condition de sortir le portefeuille. D’allure, elle n’a pas été révolutionnée. Sa tenue a juste été peaufinée pour s’adapter au mieux à ses nouvelles dotations (en options), et missions. Pas de prise de risques, mais une confirmation par l’optimisation des systèmes électroniques

Remima - Photos constructeur

L'aspect technique

BMW R 1200 GS 2018
  • Chassis
  • Cadre : Treillis en tubes d'acier avec moteur porteur
  • Réservoir : 20 litres
  • Hauteur de selle : 850 mm
  • Longueur : 2 207 mm
  • Largeur : 953 mm
  • Empattement : 1 507 mm
  • Poids à sec : 244 kg
  • Poids en ordre de marche : 264 kg
  • Train avant
  • Fourche Telelever Ø 37 mm, déb : 190 mm
  • 2 disques Ø 305 mm, étriers 4 pistons fixation radiale
  • Roue AV : 120 / 70 - 19
BMW R 1200 GS 2018
  • Transmission
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par cardan
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur et monobras Paralever EVO, déb : 200 mm
  • 1 disque Ø 276 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 170 / 60 - 17
  • Moteur
  • Bicylindre à plat , 4 temps
  • Refroidissement : Liquide
  • Injection Ø 52 mm
  • double ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1 170 cc (101 x 73 mm)
  • 125 ch à 7 750 tr/min
  • 12,70 mkg à 6 500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1,95 kg/ch
  • Crit'air :

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      16 500
      Prix neuf
      Estimation cote occasion : 17 760 €

      Avis

      sur 1 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      Assurez votreBMW R 1200 GS 2018

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Modéle 2018

      Modèle 2017
      je suis passé d\'un modèle 2014 a un modèle 2018, et je suis toujours étonné par les progrès de la machine, la boite et plus douce, le shifter encore amélioré. L\'ESA \"next génération\" encore plus efficace, le moteur encore plus souple. La seule critique que je ferais et sur le maniement de l\'écran connecté, un seul bouton aurait été préférable, et peut être une légère augmentation de la consommation, mais cela restera a confirmer. Répondre à Le becano
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la BMW R 1200 GS 2018
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos