Motoplanete

Triumph1050 SPEED TRIPLE 100 S 2016

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Prochain épisode de Trainspotting

Roadster

La Speed Triple est reparti à la chasse. Il faut, puisque les roadsters couillus n'ont plus rien à envier aux hypersports, puisant allègrement dans la même banque d'organes pour les moteurs, châssis et électronique. Triumph en avait marre que son roadster ténébreux, énigmatique et ombrageux ne soit plus un redouté chef de clan. Un gros travail de fond a été opéré sur ce nouveau Speed Triple, désormais prénommé 100 S, pour le mettre au goût du jour. Pas de quoi changer sa personnalité, mais de quoi offrir bien plus à l'utilisateur.

Une Speed 1050 se reconnait de près comme de loin. Cette nouvelle version ne se distingue pas fondamentalement des autres. Sauf, et ce sera toujours un sujet de polémique, au niveau des phares. Son regard évolue à nouveau, avec une ovalisation des deux optiques. Serait-ce le premier pas vers un retour aux phares ronds ?
Les écopes de radiateur sont restylées, les rétroviseurs ont migré aux extrémités du guidon ; réservoir, partie arrière et selle à double étage évoluent subtilement. La Speed se modernise sans bousculer les codes établis. On apprécie toujours autant son monobras, ses échappements sous la selle (même si la mode est passée), son profil nerveux et musclé, et les nouvelles petites attentions. Que pensez-vous du logo Triumph en relief sur le bord de la selle passager ou des clignotants effilés entièrement à LEDs ? Tiens, on perd le sabot moteur ; en option, ou de série sur la R.
Ah si, quelque chose d'autre a changé sur la tronche de la Speed Triple. C'est une prise d'air en plein milieu du front. On a besoin de respirer dans le 3 cylindres ?!?

Pas qu'un peu. Le bloc anglais de 1050 cm3 a dû s'adapter aux normes Euro4 et repartir en quête de performances. Sont passés par la case évolution le système d'admission, la culasse, le vilebrequin, les chambres de combustion, la conception des pistons... En tout, Hinckley a apporté pas moins de 104 modifications à la mécanique de son roadster fétiche. Le résultat est sensible, avec une puissance portée à 140 chevaux. Triumph affirme avoir travaillé le couple pour se donner au mieux à bas et moyen régimes. De plus, son architecture 3 cylindres lui permet une rondeur et une disponibilité si particulière que l'on restera sous le charme. Ses modifs techniques seront à même de lui apporter plus de vivacité et une sportivité à la hausse.
Outre une consommation en baisse de 10%, un radiateur plus étroit, un embrayage à glissement limité et de nouveaux échappements permettant 70% de débit supplémentaire, la Speed Triple 100 S reçoit un système Ride-by-Wire, un nouvel ECU et un choix de 5 cartographies d'injection. De multiples façons d'enquiller la route, en fonction de l'humeur, du terrain ou de la météo. Les cartes se distribuent ainsi : Road, Rain, Sport, Track et Rider. Ce dernier est personnalisable par l'utilisateur. Les autres sélectionnent les valeurs les plus adéquates pour l'antipatinage, l'intervention de l'ABS et la réponse à la poignée de gaz.

La Speed Triple renouvelle sa confiance dans son cadre périmétrique tubulaire en aluminium, issu des anciennes 955 Daytona. La fourche est une inversée Showa de 43 mm et l'amortisseur provient du même manufacturier ; les deux sont réglables de partout. Pour les plus exigeants, la version R se pare d'éléments Öhlins. Le freinage Brembo provient justement de la R, de beaux étriers monoblocs à fixation radiale sur des pistes de 320 mm.
Le streetfighter anglais retourne au baston. Devenu 1050 Speed Triple 100 S, l'engin rebelle de Triumph retrouve de sa superbe pour mieux s'affirmer au milieu des Monster, Z, GSX-S et autres machines à gros cœur. Les assistances électroniques se sont invitées en renfort pour mettre la Speed au niveau du segment, l'ABS et l'antipatinage ayant pris soin d'être désactivables pour les conducteurs plus sportifs. Et puis, le Speed a toujours eu ce petit quelque chose qui en font un roadster à part.

M.B - Photos constructeur

Partager

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      12 100
      Prix neuf
      Comparer les crédits

      Assurez votreTriumph 1050 SPEED TRIPLE 100 S 2016

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Avis

      sur 2 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      L'aspect technique

      Triumph 1050 SPEED TRIPLE 100 S 2016
      • Chassis
      • Cadre : aluminium à deux longerons
      • Réservoir : 15.5 litres
      • Hauteur de selle : 825 mm
      • Largeur : 780 mm
      • Hauteur : 1 070 mm
      • Empattement : 1 435 mm
      • Poids à sec : 192 kg
      • Train avant
      • Fourche inversée Showa Ø 43mm réglable en précharge, détente et compression, déb : 120 mm
      • 2 disques Ø 320mm, étriers radiaux à 4 pistons
      • Roue AV : 120 / 70 - 17
      Triumph 1050 SPEED TRIPLE 100 S 2016
      • Transmission
      • Boite à 6 rapports
      • finale par chaîne
      • Train arrière
      • Amortisseur Showa réglable en précharge, détente et compression, déb : 130 mm
      • Simple disque Ø 255 mm, étrier à 2 pistons
      • Roue AR : 190 / 55 - 17
      • Moteur
      • 3 Cylindres en ligne , 4 temps
      • Refroidissement : refroidissement liquide
      • Injection électonique
      • Double ACT
      • 4 soupapes par cylindre
      • 1 050 cc (79 x 71.4 mm)
      • 140 ch à 9 500 tr/min
      • 11,40 mkg à 7 850 tr/min
      • Rapport poids / puissance : 1,37 kg/ch
      • Crit'air :

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Modèle 2016
      Je viens de l acheter. Facile à piloter .Ça tient la route surtout avec les supercorsa de pirreli.le son d origine est magnifique ! Boîte de vitesse très souple .freinage au top. La couleur rouge lui va à merveille. Répondre à stephry

      Modèle 2016
      Je la veut. Répondre à danoche
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Triumph 1050 SPEED TRIPLE 100 S 2016
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos