Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > SUZUKI > GSX-S 750 2018 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Une dose de hargne

Suzuki GSX-S 750

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Suzuki

Suzuki GSX-S 750 2018

Roadster
Fiche créée le 19/11/2017
Suzuki GSX-S 750

           Face à une concurrence plus vive que jamais, la GSR 750 se devait de passer à la vitesse supérieure. Entre la MT-09 au succès insolent avec son 3 cylindres conquérant, une Z qui gonfle encore en cylindrée pour devenir 900, une Street Triple encore plus vorace (765 cm3) et une pléiade de tentation (Brutale 800, Duke 790, F 800 R, 821 Monster, Shiver, etc...), comment conserver une belle place sur le marché ?
En évoluant, en mutant, en récupérant des techniques et un nom plus valorisant. Ainsi, l'ère des GSR n'est plus. Dorénavant, il ne faudra conjuguer le roadster intrépide qu'ainsi : GSX-S !!!

          C'est au tour de la 750 de récupérer ce nom. Et la plastique qui va avec. Plus méchant, plus travaillé, largement cloné sur la 1000, le design de la GSX-S 750 est conforme aux valeurs Suzuki. Agressif juste comme il faut, pas trop choquant ni dérangeant, avec ce sentiment que la marque aurait pu aller plus loin et n'a pas cherché à bousculer le secteur. Qu'importe pour la plupart, car la ligne est dans la bonne mesure pour séduire. On retrouve tous les codes esthétiques de la grosse GSX-S, avec des proportions plus mesurées. Surtout, Suzuki a pris soin d'habiller les petits détails qui faisaient tâche sur la GSR 750. Avec son sabot, plus besoin de supporter la vue d'un infâme catalyseur. Des caches viennent oublier le vide béant entre les carters et le cadre. Deux autres viennent boucher les points d'ancrage du bras oscillant. Bref, on a bossé.

          Dessous, le travail a porté sur conserver les acquis, améliorer le moteur et offrir du mieux sur les périphériques. Prenez le train avant : la fourche mincit (c'est rare) de 43 à 41 mm, est réglable en précharge et s'équipe enfin d'étriers radiaux à 4 pistons. Pour tenir ça, le pilote a droit à un nouveau guidon, à section variable. Souvent décrié pour sa "simplicité", le bras oscillant est d'une nouvelle conception, profitant d'un look plus sérieux. Il n'est pas encore aussi interpellant que celui d'une MT-09 ou le monobras d'une Monster ; mais ça tend vers le mieux. Discrètement, l'empattement en profite pour augmenter de 5 mm pendant que l'angle de colonne s'ouvre très légèrement. Quant au cadre, Suzuki lui renouvelle sa confiance. Une structure périmétrique en acier, moins noble que les modèles en aluminium de la concurrence mais personne ne lui a jamais fait de reproche. D'ailleurs, les Bridgestone S21 montées sur de nouvelles roues vous diront quoi faire de ce châssis remanié et vous permettront de le pousser loin. Croyez-moi ; l'essai de ces gommards est éclairant.

          Au cœur de la GSX-S vit le même bloc que sous la GSR 750, soit le moteur adouci de la 750 GSX-R. Excusez du peu. Le même, mais franchement revu pour s'adapter à Euro4. En souffre-t-il ? Que dalle. Ce quatre-cylindres se permet d'ailleurs de cracher plus de watts qu'auparavant. On annonce 114 chevaux à 10 500 tr/mn. La puissance maxi est perchée 500 trs plus haut que sur la GSR. Le couple est légèrement en hausse avec 8.3 mkg, obtenu au régime identique de 9000 tr/mn.
Comment le constructeur a-t-il trouvé ces 8 canassons supplémentaires ? Avec un peu de technique. Des orifices de ventilation dans le carter permettent de réduire les pertes par pompage. Coté admission, l'air arrive par une nouvelle boite à air dotée de 3 conduits optimisés puis se mélange à l'essence via des injecteurs à 10 trous (8 sur la GSR). Meilleure admission puis meilleure combustion pour plus de puissance avant que le nouvel échappement n'évacue tout ça. Quasi de même forme qu'avant et pourtant. La ligne est plus légère, car elle s'est débarrassée des valves internes. Le catalyseur provient de la GSX-S 1000. De plus, la transmission finale a été raccourcie pour lui donner plus de patate mais le bon étalonnage de la 6ème permet de ne pas lui enlever de vitesse de pointe.

          Châssis, moteur, mais ça ne suffit plus dans un monde numérique. Pour le tableau de bord, pas de souci. Il suffit de piquer celui de la grande sœur. Full digital, monochrome, pas forcément gai mais avec plein d'infos. Où ça devient plus intéressant, et là où la GSX-S s'upgrade avec de nouvelles technologies, c'est en récupérant un contrôle de traction. En vérifiant plusieurs paramètres toutes les 4 millisecondes, le système intervient en temps voulu pour rattraper les dérobades. Il agit selon 3 niveaux : 1 pour les sportifs, 2 pour une intervention standard, 3 quand la route est glissouillante, et la possibilité de le désactiverpour les plus audacieux. L'ABS est de la partie ainsi que de petites solutions maison : le Easy Start, une simple impulsion sur le démarreur et il se débrouille jusqu'à le moulin démarre, et le Low RPM Assist, qui augmente le régime moteur pour éviter de caler. Allez, encore un petit effort pour se mettre aux diapasons des européennes. Manque plus que les Modes de Conduite et un shifter.

          La GSX-S 750 reprend judicieusement le relais de la GSR, avec son lot d'améliorations bienvenues. L'équipement s'est enrichi, le style repris de la 1000 lui sied agréablement bien, le moteur développe plus de puissance et son envie de bagarre est montée d'un cran. Si en plus elle s'affiche à un tarif en bas de la fourchette, la concurrence pourrait mal le prendre.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Suzuki GSX-S 750 2018

Suzuki GSX-S 750
  • Chassis :
  • Cadre : périmétrique en acier
  • Réservoir : 16 litres
  • Hauteur de selle : 820 mm
  • Longueur : 2125 mm
  • Largeur : 785 mm
  • Hauteur : 1055 mm
  • Empattement : 1455 mm
  • Poids en ordre de marche : 213 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 41 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 310 mm, étriers radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boîte à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaine
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 135 mm
  • 1 disque Ø 240mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø nc
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 749 cc (72 x 46 mm)
  • 114 ch à 10500 tr/min
  • 8.3 mkg à 9000 tr/min
Ce qu'il faut retenir de la

Suzuki GSX-S 750 2018

Les plus
  • Meilleur freinage
  • Moteur plus puissant
  • Style incisif
  • Traction Control
Les moins
  • Toujours pas de cadre alu
  • Pas de phare à LEDs
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Suzuki GSX-S 750 2018"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :