Motoplanete

SuzukiGSX-S 750 2018

Présentation Technique à retenir Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Une dose de hargne

Roadster

           Face à une concurrence plus vive que jamais, la GSR 750 se devait de passer à la vitesse supérieure. Entre la MT-09 au succès insolent avec son 3 cylindres conquérant, une Z qui gonfle encore en cylindrée pour devenir 900, une Street Triple encore plus vorace (765 cm3) et une pléiade de tentation (Brutale 800, Duke 790, F 800 R, 821 Monster, Shiver, etc...), comment conserver une belle place sur le marché ?
En évoluant, en mutant, en récupérant des techniques et un nom plus valorisant. Ainsi, l'ère des GSR n'est plus. Dorénavant, il ne faudra conjuguer le roadster intrépide qu'ainsi : GSX-S !!!

          C'est au tour de la 750 de récupérer ce nom. Et la plastique qui va avec. Plus méchant, plus travaillé, largement cloné sur la 1000, le design de la GSX-S 750 est conforme aux valeurs Suzuki. Agressif juste comme il faut, pas trop choquant ni dérangeant, avec ce sentiment que la marque aurait pu aller plus loin et n'a pas cherché à bousculer le secteur. Qu'importe pour la plupart, car la ligne est dans la bonne mesure pour séduire. On retrouve tous les codes esthétiques de la grosse GSX-S, avec des proportions plus mesurées. Surtout, Suzuki a pris soin d'habiller les petits détails qui faisaient tâche sur la GSR 750. Avec son sabot, plus besoin de supporter la vue d'un infâme catalyseur. Des caches viennent oublier le vide béant entre les carters et le cadre. Deux autres viennent boucher les points d'ancrage du bras oscillant. Bref, on a bossé.

          Dessous, le travail a porté sur conserver les acquis, améliorer le moteur et offrir du mieux sur les périphériques. Prenez le train avant : la fourche mincit (c'est rare) de 43 à 41 mm, est réglable en précharge et s'équipe enfin d'étriers radiaux à 4 pistons. Pour tenir ça, le pilote a droit à un nouveau guidon, à section variable. Souvent décrié pour sa "simplicité", le bras oscillant est d'une nouvelle conception, profitant d'un look plus sérieux. Il n'est pas encore aussi interpellant que celui d'une MT-09 ou le monobras d'une Monster ; mais ça tend vers le mieux. Discrètement, l'empattement en profite pour augmenter de 5 mm pendant que l'angle de colonne s'ouvre très légèrement. Quant au cadre, Suzuki lui renouvelle sa confiance. Une structure périmétrique en acier, moins noble que les modèles en aluminium de la concurrence mais personne ne lui a jamais fait de reproche. D'ailleurs, les Bridgestone S21 montées sur de nouvelles roues vous diront quoi faire de ce châssis remanié et vous permettront de le pousser loin. Croyez-moi ; l'essai de ces gommards est éclairant.

          Au cœur de la GSX-S vit le même bloc que sous la GSR 750, soit le moteur adouci de la 750 GSX-R. Excusez du peu. Le même, mais franchement revu pour s'adapter à Euro4. En souffre-t-il ? Que dalle. Ce quatre-cylindres se permet d'ailleurs de cracher plus de watts qu'auparavant. On annonce 114 chevaux à 10 500 tr/mn. La puissance maxi est perchée 500 trs plus haut que sur la GSR. Le couple est légèrement en hausse avec 8.3 mkg, obtenu au régime identique de 9000 tr/mn.
Comment le constructeur a-t-il trouvé ces 8 canassons supplémentaires ? Avec un peu de technique. Des orifices de ventilation dans le carter permettent de réduire les pertes par pompage. Coté admission, l'air arrive par une nouvelle boite à air dotée de 3 conduits optimisés puis se mélange à l'essence via des injecteurs à 10 trous (8 sur la GSR). Meilleure admission puis meilleure combustion pour plus de puissance avant que le nouvel échappement n'évacue tout ça. Quasi de même forme qu'avant et pourtant. La ligne est plus légère, car elle s'est débarrassée des valves internes. Le catalyseur provient de la GSX-S 1000. De plus, la transmission finale a été raccourcie pour lui donner plus de patate mais le bon étalonnage de la 6ème permet de ne pas lui enlever de vitesse de pointe.

          Châssis, moteur, mais ça ne suffit plus dans un monde numérique. Pour le tableau de bord, pas de souci. Il suffit de piquer celui de la grande sœur. Full digital, monochrome, pas forcément gai mais avec plein d'infos. Où ça devient plus intéressant, et là où la GSX-S s'upgrade avec de nouvelles technologies, c'est en récupérant un contrôle de traction. En vérifiant plusieurs paramètres toutes les 4 millisecondes, le système intervient en temps voulu pour rattraper les dérobades. Il agit selon 3 niveaux : 1 pour les sportifs, 2 pour une intervention standard, 3 quand la route est glissouillante, et la possibilité de le désactiverpour les plus audacieux. L'ABS est de la partie ainsi que de petites solutions maison : le Easy Start, une simple impulsion sur le démarreur et il se débrouille jusqu'à le moulin démarre, et le Low RPM Assist, qui augmente le régime moteur pour éviter de caler. Allez, encore un petit effort pour se mettre aux diapasons des européennes. Manque plus que les Modes de Conduite et un shifter.

          La GSX-S 750 reprend judicieusement le relais de la GSR, avec son lot d'améliorations bienvenues. L'équipement s'est enrichi, le style repris de la 1000 lui sied agréablement bien, le moteur développe plus de puissance et son envie de bagarre est montée d'un cran. Si en plus elle s'affiche à un tarif en bas de la fourchette, la concurrence pourrait mal le prendre.

M.B - Photos constructeur

L'aspect technique

Suzuki GSX-S 750 2018
  • Chassis
  • Cadre : périmétrique en acier
  • Réservoir : 16 litres
  • Hauteur de selle : 820 mm
  • Longueur : 2 125 mm
  • Largeur : 785 mm
  • Hauteur : 1 055 mm
  • Empattement : 1 455 mm
  • Poids en ordre de marche : 213 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 41 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 310 mm, étriers radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17
Suzuki GSX-S 750 2018
  • Transmission
  • Boîte à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaine
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 135 mm
  • 1 disque Ø 240mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180 / 55 - 17
  • Moteur
  • 4 Cylindres en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø nc
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 749 cc (72 x 46 mm)
  • 114 ch à 10 500 tr/min
  • 8,30 mkg à 9 000 tr/min
  • Crit'air :

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      8 899
      Prix neuf
      Estimation cote occasion : 7 424 €

      Avis

      sur 4 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      Assurez votreSuzuki GSX-S 750 2018

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Modèle 2017
      Je ne comprends pas les commentaires précédents...Revendue après 8500 kilomètres, moto qui n\'a aucun caractère et complètement molle en dessous de 7000tours. Pas une super reprise non plus et des pneus bridgestone de série de très moyenne qualité, bonjour le patinage malgré le tc. Pour une moto nouvelle génération à 9k à l\'achat les suspensions sont dures à l\'instar d\'un z1000. Et qui plus est très dure à la revente, elle a perdu plus d\'1/3 de son prix en 14mois, les concessions la reprennent 5500 ! Mon gsr 600 était bien plus joueur et nerveux malgré 16cv en moins...moto pour débutants. Une faute de parcours pour suzuki. Le seul point positif que je lui donnerai est son look vraiment classe en full black et son excellente maniabilité en agglomération digne d\'un vélo. Allez passons sur une s1000r au moins je meclaterai sur piste ! Répondre à Feiiskim

      Tout le monde ne peut pas etre unanime mais trouver que cette moto manque de caractère c\'est un peu fort. Ca va bientot faire 12000 bornes que je roule avec et je ne suis pas pret de la changer. Si on veut un roadster avec plus de watts et bien il faut monter en cylindrée il y a du choix dans toutes les marques et pour tous les budgets.. Participer à la conversation

      Essai

      Modèle 2017
      La météo du jour se prêtait parfaitement à un essai. Un petit parcours mixte ville puis departementale et 4 voies m\'a permis de me faire une meilleure idée à son sujet que sur le papier. Légère et maniable malgré le poids affiché que l\'on ne sent pas du tout à basse vitesse. Tres bonne position de conduite et tableau de bord tres lisible. Moteur vif et pétillant, belle sonorité meme avec echappement d\'origine. Reprises et montées en régime vraiment nettes, surtout à partir de 6/7000t.. bon étagement des rapports et passage des vitesses souple. Une tres bonne moto en somme pour un prix accessible. 16/20 Répondre à Jeff2A

      GSX-S 750

      Modèle 2017
      J\'avais regardé l\'info sur sa sortie mais distraitement. Depuis qq jours je m\'y intéresse davantage, car elle présente un tres bon rapport prix/performances/equipement. Et apres l\'avoir vue de plus pres chez un concessionnaire, elle me plait de plus en plus. J\'attends de pouvoir faire un essai avec pour confirmer l\'impression initiale et de décider si je m\'offre un cadeau de Noel avant l\'heure! Répondre à Jeff2A

      GSX 750

      Modèle 2017
      J\'ai fait sa découverte ce matin devant le concessionnaire Suzuki..en rouge!plus démonstrative qu\'en bleu et elle est très belle.Bien\" tankée\",bien finie,on prendrait la route par cette journée ensoleillée!Sans doute un excellent compromis route-agrément- vitesse.750 cm3 c\'est honorable. Répondre à PETIT JEAN
      Voir plus de commentaires
      Déposez votre avis sur la Suzuki GSX-S 750 2018
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos