Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > XJ6 600 2014 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Le retour des valeurs sûres

Yamaha XJ6 600

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Yamaha XJ6 600 2014

Roadster
Fiche créée le 02/01/2014
Yamaha XJ6 600

             Après quelques années de bons et loyaux services, le spectre de l'évolution s'approche de la XJ6. Change-t-elle en profondeur ? Va-t-elle cruellement démoder l'ancienne version ? Doit-on s'attendre à une nouvelle génération ?
Relaxez l'électrocardiogramme : le roadster n'évolue que sur le design ; et encore, par petites touches. Pour 2013, certains éléments sont redessinés et d'autres mis au gout du jour. La XJ6 gagne de nouvelles écopes de radiateurs, un habillage de phares plus aérodynamique, des clignotants blanc translucide, un éclairage par LED du tableau de bord et un indicateur de tension de chaine. Coté confort, la selle est recouverte d'une housse antidérapante et le passager dispose de nouvelles poignées plus ergonomiques. Pas de bouleversement donc, pour cette machine d'accès aux gros cubes. Elle peaufine simplement ce qui se voit. Le coloris Race Blu est reconduit pour 2014.

         Génèse :

             La philosophie des XJ de moyenne cylindrée demeure telle que certains l’ont connu pendant que nous quêtions le papier rose magique : offrir une moto facile d’accès, au coût raisonnable, bonne à tout faire, avec le bon dosage de puissance. La XJ6 respecte ces codes. Mais pas question d’avoir l’air triste, car la concurrence à du peps plein les boulons. Yam a donc insisté un peu sur le dessin de l’habillage, avec un phare de FZ1 surmonté d’une veilleuse en forme de rubis, des écopes de radiateur aiguisées, un petit sabot moteur et quelques pièces de plastique pour renforcer l’aspect. Avec son arrière fin et débarrassé du pot d’échappement (il est planqué sous le moteur), la XJ6 a vraiment de la gueule. Son profil tranche de ses grandes concurrentes : elle semble incisive et musclée, quand une Honda CBF se veut sage et rassurante, tandis que la Kawa ER-6n se veut fun, joueuse et svelte. La Bandit, elle, semble plus impulsive.

             Coté technique, pas la peine de s’encombrer d’un châssis de Superbike, inutile(et cher)  pour sa clientèle. La XJ6 se dote d’un cadre de type diamant aux tubes d’acier. Simple et fonctionnel, il accueille un moteur reprenant l’architecture 4 cylindres de la FZ6, lui-même dérivé de la R6 2003. Culasse, carter, arbres à cames, systèmes d'admission/échappement, embrayage et sélection ont été revus pour s’adapter à la XJ6. Largement remanié, il s’évertue à offrir souplesse et disponibilité, pour coller au mieux à une utilisation largement polyvalente. Ce berlingot s’affiche donc dans la même cour que les machines du même segment. La comparaison en motorisation sera serré face aux autres japonaises – L’évolution est en revanche beaucoup plus marquée si on se réfère aux données de l’ancienne XJ : elle était pourvu d’un  4 pattes refroidi par air à 2 soupapes par cylindre de 61 ch. Sa descendante est équipée d’un moteur à refroidissement liquide, 2 fois plus de soupapes, et 78 ch à 10 000 tr/mn.

             Avec la vague de street-fighters qui débarquent depuis quelques années, ça fait bizarre de retrouver une bécane aux valeurs sages, bien plus adaptés à notre environnement "sécuritaire". Les données du châssis nous annoncent une moto agréable, pas spécialement joueuse mais pas piégeuse non plus. Un empattement de 1 440 mm, un angle de chasse de 26°, une fourche conventionnelle de 41 mm, des étriers de frein double pistons et un ABS en option – Rien de sportif mais du ludique et du fonctionnel sous une robe aguichante.
Standardisation oblige, la XJ6 reprend le tableau de bord des séries FZ. En choisissant des éléments classiques, comme le bras oscillant de simple facture, un feu arrière à ampoules, un système de freinage largement suffisant sans être un train avant de R1, un cadre en acier et un moteur largement éprouvé, cette Yamaha se permet d’afficher un tarif raisonnable. Comme feu la XJ6, mais en plus moderne.
Et pour ceux qui recherchent un peu de protection ou de quoi faire un peu de route, n’oubliez pas que la XJ6 est doublée de la version Diversion, équipée d’un tête de fourche de bonne dimension.

M.B - Photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Yamaha XJ6 600 2014

Yamaha XJ6 600
  • Chassis :
  • Cadre : En acier de type Diamant
  • Réservoir : 17.3 litres
  • Hauteur de selle : 785 mm
  • Longueur : 2120 mm
  • Largeur : 770 mm
  • Hauteur : 1085 mm
  • Empattement : 1440 mm
  • Poids en ordre de marche : 205 / avec ABS 210 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 41 mm, déb : 130 mm
  • Double disque Ø 298 mm, étriers 2 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boîte à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Monoamortisseur, déb : 130 mm
  • Simple disque Ø 245 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 160 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • injection électronique
  • double ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 600 cc (65,5 x 44,5 mm mm)
  • 78 ch à 10000 tr/min
  • 6.1 mkg à 8500 tr/min
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw
Ce qu'il faut retenir de la

Yamaha XJ6 600 2014

Les plus
  • Facile et accessible
  • Look sympa
  • Idéal pour débuter
  • Tarif contenu
Les moins
  • Equipements standards
  • Usage sport limité
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha XJ6 600 2014"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :