Motoplanete

HondaCB 750 Hornet 2023

Présentation à retenir Technique Concurrentes Galerie Millésimes Comparer Avis Indispensables Occasions

Un frelon dans la cour

Roadster

La Hornet ne m’a pas convaincu… en 2001, quand je cherchais mon premier gros cube. A sa puissance musclée dans les tours, je préférâmes l’âme plus généreuse à mi-régimes d’un twin de la concurrence.
Revenant sur le devant de la scène en 2023, la nouvelle donne s’annonce d’un tout autre caractère, d’une autre trempe, avec une volonté plus que marquée de s’emparer du public.

A sa découverte, elle ne soulève pas le cœur comme l’annonçait les sketches et esquisses distillés depuis l’annonce de son retour. Les épaules saillantes, les traits très tendus et son profil à la Katoche sont passés dans l’adoucisseur à haute dose. Du coup, c’est une sensation de grosse CB 500 qui s’empare assez rapidement de l’émotion. La Hornet n’est pas vilaine, pas vraiment excitante non plus. Honda joue moins la provocation que prévu. Comme dab quoi. Mais quand on voit le coup de crayon des dernières MT-07 et MT-09 d’en face, il est rassurant de retrouver un certain sens du gout…

Par contre, la curiosité prend vite le dessus une fois le nez plongé dans le moteur. Un nouveau bloc suscite toujours beaucoup d’interrogations. Sur son caractère, sa puissance, ses vertus, sa destinée. D’autant plus quand Honda nous surprend par son choix. Depuis des lustres, le 4-cylindres en ligne est ultra majoritaire sur les roadsters supérieurs à 600 cc chez le constructeur ailé. Cette architecture a prévalu chez toutes les Hornet, les CB 1000, les CB 1300, CB 600, CB 650, etc, etc…. La liste est longue.
La nouvelle Hornet vient secouer tout ça avec un inédit bi-cylindre en ligne. Très attendu au tournant et franchement prometteur.

On va couper net toute filiation avec sa saga familiale avant de se lancer dans quelconque comparaison. Bien sur que c’est tenant voire obligé de jauger les générations de cette machine. Sauf que les temps ont changé, les attentes aussi, le public encore plus. Donc, pour ceux ayant connu la bestiole énervée de 98 à 2014, n’espérez pas une renaissance – La Hornet 2023 ne reprend que le nom, et l’idée globale d’une machine fun. Le fun comme on le conçoit aujourd’hui.

Honda CB 750 Hornet Rapidement, la CB 750 nous apostrophe. La scruter permet d’apprécier sa construction fidèle à l’image de Honda mais… Une cosse électrique ouverte à tout venant par ci, quelques fils par là, un bras oscillant très banal, font tâche sur ce modèle découvert.
A contrario, la présence d’une fourche inversée, de petits détails comme le logo du frelon incrusté dans les écopes de radiateur, d’étriers de frein radiaux, de disques à pétales, et surtout d’un nouveau type de commodo gauche oriente la Hornet vers une voie de satisfaction.
Oui, Honda a enfin retouché ses commandes, surtout celle du klaxon bien trop protubérante. Les pilotes vont enfin pouvoir se servir du cligno sans klaxonner une fois sur deux.

Où la nouvelle Hornet va se faire le plus de potes (ou posts), c’est certainement coté moteur. La cible directe est la MT-07, leader du segment. Pour le combat, l’arme choisie sera du même type: un twin parallèle de 755 cm3, un peu plus gros que celui de la Yam. Cela se ressent au niveau du couple, avec 7,7 mkg à 7250 tr/mn.
Question puissance, ça décoiffe. La meule a décidé d’enrhumer tout le monde dans la catégorie. Son roadster de première frappe sort 92 chevaux de ses entrailles! Wow! Fini la rigolade. Avec une telle écurie, il creuse un écart d’une vingtaine de bourrins par rapport aux stars du segment. Il s’approche même du sulfureux bouilleur de l’Aprilia Tuono 660.

Honda CB 750 Hornet Les Z, MT et SV sentaient déjà des coups de fléchettes dans le dos avec la Triumph Trident et son 3 cylindres de 81 chevaux. Cette fois, c’est carrément un uppercut latéral.
Honda s’est bien attardé sur ce bloc en lui offrant la technologie Unicam des CRF pour obtenir une culasse compacte, un calage à 270° pour lui donner le caractère d’un V-twin, un traitement de surface des cylindres au Nickel-Silicon Carbide, un embrayage à glissement limité, une ligne d’échappement pas trop koff et de l’électronique à tous les étages.

Là aussi, la 750 Hornet va faire mal. Puisque la donne techno-numérique a pris une sérieuse place dans l’univers moto, autant en proposer une belle cuillerée. Le pilote aura à sa disposition 4 Modes de conduite, dont l’un sera paramétrable. Les éléments en silicium permettent l’intégration de l’ABS, de 3 niveaux de puissance, d’un contrôle de traction réglable sur 3 positions avec contrôle de wheeling intégré, et aussi de la gestion du frein moteur, sur 3 niveaux également.
L’instrumentation passe aussi un cap. Le tableau de bord se constitue d’une dalle de TFT de 5 pouces, avec un affichage inspiré de la CB 1000 R. En plus des informations essentielles, il vous propose un choix de 4 thèmes d’affichage.
Si vous ne pouvez vous passer d’une certaine interaction avec le phone, l’électronique de bord permet ce genre de cohabitation, avec le module «Honda Smartphone Voice Control», pour piloter à la voix certaines fonctions.
Pas la peine de chercher mieux – c’est la mieux lotie de son secteur. Vu le prix, c’est même exceptionnel. Une vraie dotation de chinoise, avec la qualité Honda. Les non-rassasiés pourront aller chercher un shifter Up&Down dans le coin des options.

Honda n’a pas cherché le compliqué mais l’efficience pour la partie-cycle de la Hornet. C’est un classique cadre Diamond en acier sur laquelle s’appuie la bécane. De l’éprouvé, du sûr, et nouveau quand même pour s’adapter au moteur et aux missions de la CB sept-et-demi. Ses 16,6 kilos sont plus maigres que celui de la cousine CB 650 R. A une bouteille de flotte de celui desZ 650 (15 kilos). Un léger regret quand même, de ne pas retrouver l'ossature "mono-backbone" de la 600 Hornet - Cette structure quasi invisible permettait de mettre en évidence la mécanique
Le train avant fait sérieux avec sa fourche inversée de 41 mm Showa FF-BP à gros piston. Une assurance de rigidité et une promesse d’efficacité. Mais pas de réglages dispo; seul l’amorto en a un, pour la précharge. Cela n'a rien d’étonnant dans cette catégorie de machine. Des suspensions évoluées coûtent cher – Hors la Hornet se veut accessible. Et facile. Pas question d’envoyer tout de suite les louveteaux aux ateliers de chez «Suspates, aspirine & ajustements». Avec 130 mm à l’avant et 150 à l’arrière, leurs débattements sont plutôt généreux. Il permettra aux éléments de mieux travailler et de préserver du confort.

Honda CB 750 Hornet La géométrie de cette nouvelle Honda est dans la norme. Ni agressive, ni placide, avec une tendance dynamique. Surtout avec son gommard de 160. Une largeur raisonnable, contrairement aux 180 de la concurrence«pour le style». Alors que plus c’est large, moins c’est vif aux changements d’angle.
Les circonstances du freinage seront au diapason de la maison Honda. Avec des disques de 296 mm mordus par des étriers radiaux à 4 pistons, nul doute que la machine freinera fort et serein; sans la rage d’un matériel italien.

Honda a enfin apporté une riposte digne de ce nom dans le segment des jeunes roadsters. Avec les CB 650 F et 650 R, le constructeur avait le cul entre 2 chaises. En embuscade entre les entrées de gamme et les mid-size, dans un style académique ou le néo-rétro-café - bref, aucune vraiment calibrée pour le clan des griffes qui mordillent.
Tout change avec la CB 750 Hornet, très bien placée en rapport prix/motorisation/équipement. On serait un peu surpris qu’elle détrône la MT-07; mais on serait choqué si elle ne devient pas une star du marché.

M.B - Photos constructeur

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

  • Twin inédit et puissant
  • Multiples assistances au pilotage
  • Tarif

Lesmoins

  • Design plus fade qu'espéré
  • Sort pour le passager

Tarifs

7 800
Prix neuf
Financer votre moto
Tarif équivalent à 5,87 x le SMIC de 2023

Assurez votreHonda CB 750 Hornet 2023

Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
Calculez le coût de l'assurance Testez le tarif du specialiste assurance moto

Avis

sur 7 avis d'utilisateurs Lire les avis
Modèle commercialisé en

Performances

Fiche technique

Honda CB 750 Hornet 2023
  • Chassis
  • Cadre : type Diamant en acier
  • Réservoir : 15.2 litres
  • Hauteur de selle : 795 mm
  • Longueur : 2 090 mm
  • Largeur : 780 mm
  • Hauteur : 1 085 mm
  • Empattement : 1 420 mm
  • Poids en ordre de marche : 190 kg
  • Assistance au freinage : ABS
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 41 mm, déb : 130 mm
  • 2 disques Ø 296 mm, étriers radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17 → Commander ce type de pneu
Honda CB 750 Hornet 2023 technique
  • Transmission
  • Boite à 6 rapports , manuelle - shifter en option
  • secondaire par chaine
  • Moteur
  • Bicylindre en ligne , 4 temps
  • Refroidissement : liquide
  • Injection Ø 46 mm
  • 1 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 755 cc (87 x 63,5 mm)
  • 92 ch à 9 500 tr/min
  • 7,70 mkg à 7 250 tr/min
  • Compression : 11 : 1
  • Crit'air :
  • Moto accessible au permis A2 ou bridable à 47.5ch / 35 Kw

Galerie

Millésimes

Comparer

Comparer la CB 750 Hornet face à ses concurrentes

Consommation

Honda CB 750 Hornet 2023 : 4,35 l/100km
Triumph 660 Trident 2023 : 4,60 l/100km
Suzuki SV 650 2023 : 4,10 l/100km
Kawasaki Z 650 2023 : 4,50 l/100km
Yamaha MT-07 700 2023 : 4,20 l/100km

Autonomie

Honda CB 750 Hornet 2023 : 349 km
Triumph 660 Trident 2023 : 304 km
Suzuki SV 650 2023 : 354 km
Kawasaki Z 650 2023 : 333 km
Yamaha MT-07 700 2023 : 333 km

Couple

Honda CB 750 Hornet 2023 : 7,70 mkg
Triumph 660 Trident 2023 : 6,60 mkg
Suzuki SV 650 2023 : 6,40 mkg
Kawasaki Z 650 2023 : 6,50 mkg
Yamaha MT-07 700 2023 : 6,80 mkg

Puissance

Honda CB 750 Hornet 2023 : 92 ch
Triumph 660 Trident 2023 : 81 ch
Suzuki SV 650 2023 : 73 ch
Kawasaki Z 650 2023 : 68 ch
Yamaha MT-07 700 2023 : 73 ch

Vitesse

Honda CB 750 Hornet 2023 : 220 km/h
Triumph 660 Trident 2023 : 210 km/h
Suzuki SV 650 2023 : 200 km/h
Kawasaki Z 650 2023 : 200 km/h
Yamaha MT-07 700 2023 : 190 km/h
Comparateur
Comparer des motos

Avis (7)

Modèle 2023
En fin de probation A2 et possédant un cb650F Bridée, je suis parti sur un aprioris... Bi cylindre bof !!!. Malgré l'apparence un peu fade au premier abord, je suis tombé sous le charme de cette meule. Le gris avec le pack capot de selle est juste a tomber. Les premières sensations de conduites sont : "bordel c'est un vélo !!". Mais dès que l'on mets les gaz cela n'a plus rien à voir. Mon 4 cylindre paraît fade maintenant (vivement le débridage). La première question que j'ai posé pendant le test c'est : "vous êtes sur de m'avoir passé une moto bridée ??". Le couple est a tomber, la maniabilité est extra et les modes de conduites sont délire (surtout le mode sport). Les MT 07 et autres ont du pain sur la planche si elles veulent faire aussi bien. Je ne dirais qu'une chose... Bravo HONDA. Répondre à Randall

Modèle 2023
Essayé aujourd'hui sous un temps maussade ! Bon rapport qualité/prix, mais options un peu chers. Position des clignotants mal placée, trop bas. Rapport poids/puissance bien équilibré, le plaisir est là. Moto à conseillé. Répondre à Pifou

Modèle 2023
Bonjour, Alors pour cette nouvelle Hornet il faut la voir et l’essayer avant toute choses. Alors oui, c’est un Bi et non un 4 pattes comme on le connaît mais je vais vous dire ce que j’en pense quand même malgré tout. Cette Honda Hornet à premier abord est un peu fade, c’est vrai mais de plus prêt, on lui trouve pas mal de petites qualités sur l’esthétique. Finition pas trop mal et encore mieux avec le pack sport et pack style qui comprend des pièces bien plus jolies (embouts de guidon/ capot de selle/pontet de guidons/saut de vent/liserés de jantes/patins de protection/protection réservoir/repose-pieds pilote sport et un Quick shifter). On peut aussi prendre le pack Touring qui comprend tout ce qui est valises latérales et sacoches en tout genre pour équiper votre Hornet. Le compteur tft est très lisible, sympa(5pouces) et à plusieurs modes d’affichages (4). Il y a plusieurs modes de conduites (Rain/Road/Sport/User) On peut modifier la puissance moteur, le frein moteur et le traction contrôle qui est désactivable entièrement, et ça c’est cool car mine de rien elle en veux ! Pour ce qui est de l’assise sur cette nouvelle génération, elle est quasi parfaite, je m’explique : c’est du Honda donc la position est vraiment top et facile, on a une impression de vraiment tout contrôler et c’est le cas ! Le seul défaut, c’est qu'en conduite plus sportive on arrive vite en buté sur la selle arrière ou le capot de selle, mais ce n’est rien comparé à tout ce qu’elle apporte. Le pneu arrière en 160 apporte plus d’agilité et son poids tout pleins fait d’environs 190kilos la rend vraiment facile et maniable. Les 90cv(environs)sont bien présents et le couple 7.70mkg l’est tout autant. Moto joueuse et rassurante à la fois et bien remplie jusqu’à ses 10000 tr/mins !! Je la trouve vraiment très polyvalente en fin de compte cette bécane, surtout avec les packs proposés. De 0 a 130/140 la Hornet montre qu’elle en veux mais c’est après que l’on voit que ce n’est pas le 4 cylindres de l’ancienne ou la puissance ce délivrait encore plus loin. Ce 750 a un comportement sain et les freins Nissin, les fourches Showa et l’amortisseur Showa font vraiment un bon travail et ce comportes vraiment très bien sûr route. Warning/Clignos/Feux au top rien a dire. Il y a un système de commande vocale Bluetooth Honda relié via l’intercom que je n’est pas testé et les poignées chauffantes en option que je n’ai pas pu tester non plus. La consommation je n’ai pas fait attention malheureusement… mais il me semble que l’on est pas loin de la vérité comme annoncé sur le site. Le son a l’échappement est feutré à l’arrêt avec toutes ces normes mais reste quand même pas mal quand on roule et fait même à des moments des petits retours sympathique. Donc en gros j’ai trouvé cette moto ultra polyvalente, joueuse et rassurante. Top car Bridable A2. Points positifs: Quick shifter qui apporte plus de sportivité à cette bécane. Son moteur remplie jusqu’à ses 10000 tr/mins. Son agilité/poids/comportement. Son électronique avec son écran tft. Ça position de conduite. Ça polyvalence. Son rapport qualité/prix Point négatifs: Son apparence un peu fade … dommage. La position Sportive.(vite en buté quand on s’allonge). Pas de régulateur de vitesse même en option … Voilà en espérant vous aider un peu plus sur votre choix ou idées. V à tous. Répondre à Cassou

Modèle 2023
Pas trop mal je trouve et prix correct à 7800 €. Mais hélas, les options vont faire vite grimper le tarif ! J'ai pris RV pour un essai chez mon concessionnaire local pour le 1er Décembre 2022. Il me tarde de voir ce que ça vaut par rapport à une MT-07, puis de comparer dès que possible avec la nouvelle Suzuki GSX-S8. Répondre à Alain81

Modèle 2023
je ne comprends pas le cadre rouge,sinon un peu embellit elle peut être plus sympa,j'attends d'elle une bonne voyageuse du moins confortable,pas une moto qui se cantonne aux petites balades sinon niveau moteur,ils vont faire des lignes d'échappement pour elle et un petit pc5 réglé sur un banc devrait lui donner ses 100 chx de la hornet originale,quant aux restes,il appartient aux essayeurs pro de nous la décortiquer,j'ai hâte. Répondre à cbteurs

A mon avis les lignes échappement non homologuées sans catalyseur ou pas exactement conformes Euro 5 ne passeront plus au prochain contrôle technique moto obligatoire, pas plus que les boitiers PC ou autres articles de ce type.. En revanche j'adore le cadre et les bras de fourche rouges, ça donne un coté sport et ça améliore l'esthétique générale bien plus que le cadre noir mat basique et commun à 75% des modèles toutes marques confondues... Participer à la conversation

Jolie surprise!

Modèle 2023
Je pensais justement à un 4 cyl de 750 cc avec des perfs égales à celle de la Street Triple mais apres tout un bicylindre de la meme cylindrée ce n'est pas forcément un mauvais choix. 92 ch c'est pas mal mais si on veut pinailler on peut citer l'Aprilia Shiver 750 qui en sortait déjà 95 il y a plus de 10 ans! Ils ont réussi à éviter le surpoids et à concevoir une ligne générale plutot réussie, à quelques détails près, comme l'énorme silencieux et l'AR un peu trop surélevé pour le passager ou la passagère.. En revanche, le prix est tres abordable!! Répondre à Jeff2A

Modèle 2023
D'abord déçu par l'esthétique, je suis finalement intrigué par le reste des qualités potentielles de cette nouveauté Honda. Finalement, il se pourrait qu'elle remette les pendules à l'heure sur des points essentiels : le coût d'achat, la simplicité au service de l'efficacité et le rejet du "toujours plus". Je possède par exemple un roadster anglais suspendu "tout Ohlins" qui se règle de partout au micro-chouia et que .... je n'ai jamais touché parce que je ne n'y connais rien, que je ne fais pas de piste et que mon modeste niveau de pilotage se contente du réglage d'origine. Bref tout cela pour dire qu'Honda sort des machines à la modestie bien calculée. Répondre à cdt jean

Quelle est l'utilité d'avoir une bécane avec des suspensions reglables de partout si on n'utilise jamais ces possibilités?? Choisissez au moins le reglage qui correspond à votre poids (et à celui du passager si vous roulez en duo). Sur ma CB650R je n'ai que la suspension AR uniquement reglable en précharge et ça me suffit amplement pour un usage quotidien... La fourche n'est pas reglable et on ne peut jouer que sur la qualité de l'huile si on veut qu'elle soit un poil plus dure ou un poil plus molle, c'est à dire peau de zob.. Participer à la conversation
Voir plus de commentaires
Déposez votre avis sur la Honda CB 750 Hornet 2023
Notez cette moto :

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.

Occasions

Nous n'avons aucune occasion relative à ce modèle, mais affinez votre recherche et trouvez le modèle qui vous correspond.

Actus